citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

jeudi 7 novembre 2013

Mes compagnons S D F ......

Pour la communauté " l'amour des animaux " de Chantaloup .




Je pense qu'elle l'avait choisi
Tous les matins elle attendait à ma porte
Elle s'approchait , pas trop, la queue frémissante
Tout doucement , elle demandait sa pitance.

Je l'attendais , moi aussi
Avec impatience, en ouvrant ma porte.

Des jours ont passé
Sans qu'elle m'accorda ses visites
J'étais inquiète et triste aussi .

Un cyprès , près de ma porte
En garde l'entrée et protège du vent
Un refuge pour oiseaux
Ou animal errant !

Ce matin là, comme à l'accoutumée
J'ouvre ma porte et reste sidérée
Emerveillée , émue profondément
Elle est là , assise , avec ses trois enfants!

Trois petites boules de polis
Au regard interrogateur et étonné
Qui se serrent près de leur Maman!

Le jardin est leur terrain de jeux
Ils jouent, grimpent , batifolent
Sous le regard protecteur de leur Maman
Le soir , ils s'enfoncent dans la nuit
Vers un ailleurs inconnu
Mais je sais
Demain
Quand j'ouvrirai ma porte
Ils seront là , m'attendant!









































                                                  Le petit chat

C'est un petit chat noir, effronté comme un page.
Je le laisse jouer sur ma table, souvent.
Quelquefois il s'assied sans faire de tapage;
On dirait un joli presse-papier vivant.

Rien de lui, pas un poil de sa toison ne bouge.
Longtemps, il reste là, noir sur un feuillet blanc,
A ces matous, tirant leur langue de drap rouge,
Qu'on fait pour essuyer les plumes, ressemblant.

Quand il s'amuse, il est extrêmement comique,
Pataud et gracieux, tel un ourson drôlet.
Souvent je m'accroupis pour suivre sa mimique
Quand on met devant lui la soucoupe de lait.

Tout d'abord de son nez délicat il le flaire,
Le frôle; puis, à coups de langue très petits,
Il le lampe; et dès lors il est à son affaire;
Et l'on entend, pendant qu'il boit, un clapotis.

Il boit, bougeant la queue et sans faire une pause,
Et ne relève enfin son joli museau plat
Que lorsqu'il a passé sa langue rêche et rose
Partout, bien proprement débarbouillé le plat.

Alors, il se pourlèche un moment les moustaches,
Avec l'air étonné d'avoir déjà fini;
Et, comme il s'aperçoit qu'il s'est fait quelques taches,
Il relustre avec soin son pelage terni.

Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates;
Il les ferme à-demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.

Mais le voilà qui sort de cette nonchalance,
Et, faisant le gros dos, il a l'air d'un manchon;
Alors pour l'intriguer un peu, je lui balance,
Au bout d'une ficelle invisible un bouchon.

Il fuit en galopant et la mine effrayée,
Puis revient au bouchon, le regarde, et d'abord
Tient suspendue en l'air sa patte repliée,
Puis l'abat, et saisit le bouchon et le mord.

Je tire la ficelle, alors, sans qu'il le voie;
Et le bouchon s'éloigne, et le chat noir le suit,
Faisant des ronds avec sa patte qu'il envoie,
Puis saute de côté, puis revient, puis refuit.

Mais dès que je lui dis: "Il faut que je travaille;
Venez vous asseoir là, sans faire le méchant!"
Il s'assied ... Et j'entends, pendant que j'écrivaille,
Le petit bruit mouillé qu'il fait en se léchant.

                                            Edmond Rostand

28 commentaires :

  1. un jolie petite bande de sauvageons.....passe une bien agréable journée

    RépondreSupprimer
  2. Tu ne vas pas t'ennuyer.. Ils sont adorables...
    Que dit Wanda ???

    RépondreSupprimer
  3. Et bien ...ça en fait du monde tout d'un coup !!!
    Bonne journée Andrée
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. c'est trop chou!!! tu as une belle âme.
    telos

    RépondreSupprimer
  5. voilà une maison accueillante !
    et cette chatte a bien su la choisir

    RépondreSupprimer
  6. Mais dis donc, ils sont déjà grandets ces chatons. J'ai souvent envie de reprendre un chat, mais on voyage tellement, c'est trop galère. Contre les souris j'ai désormais une prise qui émet des ultra sons, c'est radical.
    Je suis frustrée de ne pouvoir travailler dehors, à cause du déluge depuis trois jours au moins. Je sens mes muscles tout neufs se rouiller à vitesse grand V et la lumière est si chiche ça donne pas envie de peindre...

    RépondreSupprimer
  7. Jolie petite bande !
    Bon jeudi
    Bisoux

    Thierry et dom

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Andrée
    Dans le champ à côté de ma maison
    une belle famille comme celle-ci
    Bisous
    Frieda

    RépondreSupprimer
  9. Touchant ces chats !
    Leurs yeux ont la couleur de ton cyprès.
    Une belle troupe !

    RépondreSupprimer
  10. comme ils sont beaux, moi aussi j'ai une bande de chats qui m'attendent le matin, ça commence à poser problème je ne peux pas nourrir tous les chats du quartier ni les faire tous stériliser
    j'en ai deux à demeure et trois autres qui me demandent leur pitance trois fois par jour
    il y en a une angora qui est nouvelle et qui est adorable, j'angoisse à l'idée qu'elle puisse un jour me ramener 3 petits chats!

    RépondreSupprimer
  11. Ils ont choisi ta maison et leur maîtresse ... je suis certaine qu'ils seront choyés et en sécurité !
    Deux magnifiques regards poétiques sur ces petites boules de poils et leur tendre maman, merci Erato !
    Bisous, Plume.

    RépondreSupprimer
  12. Une jolie bande , ils ont trouver une bonne maison que la tienne .
    Je trouve cela navrant de voir tant de chats plus ou moins errants .
    Je les adore , j'en ai eu plusieurs mais vu mes déplacements réguliers, je n'en prend plus hélas , je les adore trop !!
    Joli texte Andrée
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  13. Ils sont superbes !

    Quelle chance ils ont de t'avoir !

    Merci pour ton récit, erato. C'est un très beau partage.

    RépondreSupprimer
  14. ils ont trouvé leur refuge ! Mais ça en fait des chats à nourrir !
    bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  15. "le petit bruit mouillé ", comme c'est joli !
    une de mes cousines a fini par avoir plus de 60 chats chez elle, chez elle, c'est à dire dans sa maison ; sachant qu'elle ne pouvait dire non, toute la ville lui apportait les pelés les estropiés, et elle gardait tout, ainsi que les descendances. à sa mort, il a fallu des années pour que l'odeur disparaisse...

    RépondreSupprimer
  16. J'espère que mon commentaire va s'afficher ? Il n'apparaît pas ...
    Bon, pour te dire que je ne trouve que du bonheur dans ces poèmes.
    Je pense que le premier est de toi ? Cela ressemble à du vécu. Et quelle chance de pouvoir voir cette chatte te donner toute sa confiance en t'amenant ses petits !
    Ils sont peut-être dehors, mais heureux et malgré tout à l'abri de tous les dangers.
    Gros bisous
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
  17. Je suis émue aussi en te lisant. Une amie reçoit une visite semblable, sauf que c'est un mâle mais avec une ressemblance frappante avec cette adorable maman. Sont-ils vraiment sans domicile fixe, je ne crois pas finalement, ils ont leur endroit, une place qui les attend, un nid de chaleur-tendresse, ils le savent, c'est juste qu'ils n'y entrent pas... pas encore?...

    Hélène*

    RépondreSupprimer
  18. Une marque de confiance extraordinaire de cette maman-chat .
    Photos superbes et craquantes . Comment certains peuvent-ils leur faire du mal ?
    Très beau texte émouvant.
    Il va falloir faire stériliser la maman et les filles de cette petite famille .
    belle soirée et bises

    RépondreSupprimer
  19. La maman connaît la maison, alors les petits vont aussi s'en apercevoir. Un bon accueil et voilà tout ce petit monde à la porte de la maison pour être dorloté. Ils sont vraiment beaux.
    Un joli partage.
    Bises et douce soirée Andrée !

    RépondreSupprimer
  20. Deux jolis poemes,sur de si belles photos,craquantes a souhait.
    Merçi pour ce beau partage.
    Bises et Douce soirée.Aimée

    RépondreSupprimer
  21. Attention Andrée, ça commence par quelques-uns et ça finit par un trop plein. C'est vrai qu'ils sont craquants. Ils ont élu ta maison mais tu es chez eux. Ce sont des félins. Belle soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  22. il faudrait leur faire un abri pour l'hiver.
    Et ensuite stériliser tout le monde.

    RépondreSupprimer
  23. c'est si beau ton histoire
    comme tu as du être heureuse après l'inquiétude de non seulement la revoir mais si tendrement accompagnées
    je n’ai jamais eu de chats venant comme ça chez moi
    ils sont tous adorables
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  24. Quel bonheur infini doit te procurer toute cette adorable marmaille ...et je vais t'honorer d'une corvée : leur faire un gros câlin à chacun de ma part !!! (tu le feras, hein, promis ?)

    Ton histoire, émouvante à souhait, m'en rappelle une autre.
    Un après-midi que nous nous promenions, c'était un dimanche, nous avons traversé un village où il y avait une chienne avec son petit. Nous n'y avons pas spécialement prêté attention.
    Quelques kilomètres plus loin, nous nous sommes perdus en plein bois et quelle ne fut pas notre surprise en la voyant arriver tout à coup à nos côtés avec son petit (une petite chienne).
    Nous avons poursuivi la ballade tous ensemble, avec ses deux adorables chiennes loup !
    A un moment donné, longeant un immense champ de maïs, la maman avait disparu ...Elle nous laissait en quelque sorte son petit !
    Décidés à accepter son offre originale, nous nous faisions déjà des tas de projets concernant notre plan d'adoption.
    A quelques pas de l'arrivée, notre enthousiasme allait être bafoué : un homme arriva dans une grande voiture commerciale, la chienne était dans son coffre, complètement apeurée, et il y fit monter la petite chienne sauvagement ....ça nous a pris aux tripes mais ne pouvions rien faire !
    Le lendemain, nous avons tenté de reprendre le même chemin, décidés à commettre un kidnapping mais sommes revenus bredouille car n'avons pas retrouvé l'endroit (!)

    Nous y pensons souvent ....j'ai des photos, il faudra que j'en fasse un article un jour !

    Bisous bisous (le poème de Rostand est incroyable, c'est une véritable "dissection affective" !) : sabine.

    RépondreSupprimer
  25. Qu'est-ce qu'il sont beaux tes sdf...je ne connaissais pas ce poème qui est trés poignant.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  26. Très jolis ce que tu as écrit et le texte que tu nous as partagé Merci Andrée ... une belle petite famille de chat qui viennent te visiter ... Profites-en bien de les regarder gambader et s'amuser ensemble douce soirée à toi Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. des textes magnifiques, j'adore, beaucoup de poésie et de tendresse. les photos sont superbes, ils ont l'ai un peu peureux, mais quels regards!!! que voulais tu savoir pour mon défi de l'automne? as-tu trouvé les réponses dnas les consignes? bises. celine

      Supprimer
  27. Comme ils sont beaux, aussi bien la maman que les chatons !

    Le hic c'est qu'ils vont se reproduire entre eux.

    Ne pourrais-tu pas trouver une asso dans le coin qui prendrait en charge les stérilisations ?

    Bises et bon dimanche et caresses à cette belle famille et à tes 4 pattes ♥

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......