citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

vendredi 26 juillet 2013

Sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ......






Arrivé à Saint-Jean-Pied-de-port, capitale de la Basse-Navarre, il ne reste plus qu'à franchir les Pyrénées et à parcourir 800 km pour atteindre la commune galicienne " Santiago de Compostela " à l'extrême nord-ouest de l'Espagne. C'est là le but d'un pèlerinage médiéval très prisé alors et remis au goût du jour en fin de XX° siècle.
La légende nous raconte que vers 820 fut découvert un tombeau.Il est attribué à Jacques le Majeur, apôtre du Christ, qui aurait tenté dès le premier siècle d'évangéliser cette terre ibérique.Rapidement un sanctuaire est érigé qui deviendra la ville de Saint-Jacques de Compostelle.
Tout au long du Moyen Âge des millions de pèlerins auraient arpenté les routes pour aller vénérer le tombeau ( supposé) de Jacques façonnant de leurs pas le fameux " camino francès" , sorte de ligne de démarcation entres territoires chrétiens du nord et territoire sous occupation musulmane au sud.
Durant la deuxième moitié du XX° siècle, ce pèlerinage vers Compostelle est revitalisé charpentant les territoires par la création de chemins de Saint Jacques de Compostelle, itinéraires pédestres reliant entre eux de grands sanctuaires chrétiens.


























































































A Saint-Jean-Pied-de-Port , les cheminants pèlerins arrivent en franchissant un passage symbolique, la porte Saint-Jacques .En descendant la rue de la Citadelle , au numéro 39, un point d'accueil pèlerins, les attend.Ils pourront de faire tamponner leur crédencial puis continuer par la rue d'Espagne et se diriger vers les cols du pays de Cize.


















Autrefois, les piétons et les cavaliers empruntaient ce chemin, près de la porte Saint Jacques, pour se rendre à la Citadelle. Les pavés sont volontairement inclinés pour servir d'appui aux sabots des chevaux arpentant cette pente raide et sinueuse.





















































Va, pèlerin, poursuis ta quête va ton chemin, que rien ne t'arrête.
Prends ta part de soleil et ta part de poussière ; le cœur en éveil, oublie l’éphémère.
Tout est néant : rien n’est vrai que l’amour. N’attache pas ton cœur à ce qui passe.
Ne dis pas : j’ai réussi, je suis payé de ma peine.
Ne te repose pas dans tes œuvres elles vont te juger.
Garde en ton cœur la parole : voilà ton trésor. 


21 commentaires :

  1. j'ai une nièce qui fait ça chaque année.....et je dis courage à tous ceux <qui font ce parcours...douce journée

    RépondreSupprimer
  2. Très bel article et ce chemin est long à parcourir. Quand j'aurais pû le faire, je ne pouvais pas et maintenant, je ne peux plus.
    Ce doit être spécial le faire.
    À bientôt Andrée.

    RépondreSupprimer
  3. Un bien bel article que voilà. Je crois que les romieux se reconnaissent entre eux mais aussi en eux. C'est une chemin qui ne termine jamais au fond. belle journée à toi. Bises. Joëlle

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour
    Des évènements dramatiques nous font beaucoup entendre de ce lieu ces jours-ci...
    Amitiés
    Jean

    RépondreSupprimer
  5. Ma Soeur avait commencé le pèlerinage au Puy en Velais, puis elle a abandonné dans les montagnes la seconde année.Elle a maintenant 70 ans, je ne crois pas qu elle va continuer.Mais mon neveux a fait allègrement le parcours sans problèmes, il est vrais qu il est facteur en vélo. J ai reçu beaucoup de photos de son périple.
    Bonne soirée Andrée
    Latil

    RépondreSupprimer
  6. De bien jolies enseignes à St Jean Pied de Port, j'aime tant cette région où se fait à cheval Le sentier des Contrebandiers, entre France et Espagne, et à pied aussi le Chemin de Saint Jacques, aussi, ces villages sont ravissants !
    Et je pense à ce drame ferroviere récent, bien sûr
    Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  7. de très belles photos sur ce chemin de Saint Jacques. J'admire beaucoup ceux qui font ce pèlerinage
    Saint Jacques est hélas endeuillée aujourd'hui après ce terrible accident
    bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  8. Grande tristesse vers cette Route en ce moment !!!
    Merci pour ton article
    Bises Andrée

    RépondreSupprimer
  9. Quelles belles enseignes ! J'adore...
    Il vaut mieux être à pied, en ce moment. Pensées pour ceux qui étaient dans le train ce jour-là.

    Passe ne douce journée. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  10. C'est drôlement sympa.
    J'adore toutes les décos qui sont devant les boutiques ou les maisons.

    Merci pour le partage.

    Bisous

    RépondreSupprimer
  11. J'ai visité St Jean Pied de Port, merci pour ces souvenirs. Il faut dire que ces rando pélerinages sont de plus en plus fréquentées, est-ce un effet mode ou réel pélerinage ? La simple évocation de St Jacques en ce moment nous font nous recueillir sur ceux qui ont quitté la vie. bisous Andrée. EVELYNE

    RépondreSupprimer
  12. que de courage il faut pour faire ce pélerinage à pieds

    RépondreSupprimer
  13. J'ai fait le parcours jusqu'à Saint Jean Pied de Port, il y a quelques années;.malheureusement je ne suis paa allée plus loin..j'en garde un très bon souvenir

    RépondreSupprimer
  14. Que de souvenirs tu réveilles quand je regarde ces rues, ces enseignes, ces pélerins, certains tout frais, d'autres déjà marqués par le chemin parcouru. Saint-Jean pied de Port est vraiment la page qu'on tourne : elle termine la partie française et ouvre sur la face espagnole, celle dont on a rêvé et qui angoisse un peu mais qui aiguillonne beaucoup. Belle soirée Andrée.

    RépondreSupprimer
  15. Marcher : ok.
    Porter un sac : pas ok.

    RépondreSupprimer
  16. cette année, ils devaient y avoir beaucoup de marcheur avec le beau temps.....douce journée à toi

    RépondreSupprimer
  17. De bien belles enseignes au passage ! Quel courage il faut pour parcourir ce chemin même en le faisant en plusieurs fois sur plusieurs années !
    Une pensée pour les pèlerins qui s'y rendaient par train !

    Bien reçu ton gentil petit coucou ! Gros bisous du dimanche Andrée !

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour Erato,
    Après l'humour de ton billet précédent, la gravité de l'actualité nous rattrape à l'évocation de cette aventure lumineuse . J'avais le souvenir de cette ville et des enseignes si caractéristiques que l'on peut admirer dans la rue qui conduit à la citadelle ...
    De belles photos, des écrits profonds, j'ai toujours autant de plaisir à te lire !
    Gros bisous,
    Plume .

    RépondreSupprimer
  19. J'aurai aimé faire au moins une étape, hélas ce ne sera plus pour moi .
    Il faut une bonne dose de courage et motivation, mais cela doit rendre humble .

    RépondreSupprimer
  20. Très jolie chemin ainsi que portes et écriteaux
    Je te souhaite une belle semaine mon amie Andrée
    Prends bien soin de toi Bises

    Diane

    RépondreSupprimer
  21. Plus j avancais plus il me semblait reconnaitre des indices, oui je choisis ce mot mais il est juste,
    une coquille, une porte, jusqu au mot st jean....
    merci, ce n etait pas si loin, c etait juste "avant"
    Je t embrasse erato

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......