citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

mercredi 10 juillet 2013

La vie au jardin ......





Je me suis dit .... je pense parfois!!!

Tu pars en vacances pour quelque temps

Le jardin a besoin d'un rafraîchissement!

Des hautes herbes , heureuses de ce temps mitigé

Soleil, pluie, froid, chaud .....

Se sont épanouies avec GRAND plaisir !

Alors, j'ai pris mon courage " à deux mains" ,

Je n'en ai que deux ...... dommage,

Et ma tondeuse aussi ...

Et suis partie , gaillarde ,

Dans l'aube rose et fraîche,

Dans ma forêt vierge naturelle!!!



Mais ..... il y a toujours un mais,

C'était sans compter sur la participation

De ce monde sauvage et heureux de l'être !

Les insectes butinaient sereinement

" Tu ne vas pas détruire nos réserves"

Disaient-ils la bouche pleine!

Les orchidées sauvages et toute timides

Se dressaient , belles dans leur simplicité,

Implorant ma clémence ....

" nous sommes venues ici, chercher la paix "...........



Et avec toutes ces pauses

Passionnantes et merveilleuses

Le clocher a égrenné douze coups......

Déjà midi, comme le temps passe vite!


Alors, je me suis dis

Demain ..... oui demain ..... peut-être!





 
 
 
 
 
 
 
 
 

























































































Les Ophrys, du grec ophrus qui signifie sourcil, en lien avec la pilosité de leur labelle, ressemblent étrangement à certains insectes tels que la mouche, l'abeille, le bourdon et l'araignée. Ces fleurs ne produisent pas de nectar. Elles dégagent des phéromones très proches de celles des femelles des insectes pollinisateurs pour attirer les mâles. Ils sont ainsi trompés lorsqu'ils tentent de s'accoupler avec les labelles d'ophrys. Mais leur travail de pollinisateur sera accompli lorsqu'ils iront se poser sur une autre orchidée, transportant avec eux un peu de leur pollen.

L'orchis pyramidal 

En début de floraison, cet orchis présente une inflorescence serrée de forme pyramidale. Ses fleurs sont petites, rose vif, parfois blanches. Son labelle trilobé est muni de deux lamelles saillantes qui dirigent les insectes pollinisateurs et d'un très long éperon courbé vers le bas. Il pousse sur terrain calcaire et, si l'on prête un peu attention au paysage, on en remarque très souvent le long des autoroutes.







11 commentaires :

  1. Un jardin comme j'aime... Je déteste les tondeuses tueuses de vie...
    Belle journée Andrée

    RépondreSupprimer
  2. Demain... ou après demain.

    Mais c'est vrai que ce n'est pas facile de choisir entre la tonte et la vie...

    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as bien fait de les épargner , elles sont si belles et tes clichés j'adore de beaux cadrages également .
    Bel accompagnemment que ton texte , tu es aussi poête.
    Belle journée Andrée
    Bizz ensoleillées

    RépondreSupprimer
  4. j'aime beaucoup ton texte ! et tes superbes fleurs ! pas facile de choisir, un moment, j'avais plein de petites pâquerettes sur ma pelouse, on a attendu un peu avant de tondre !
    bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Quel beau texte !!et en plus tes photos sont vraiment très belles !!
    Bises Andrée

    RépondreSupprimer
  6. Cruel dilemme en effet où alors il faut mettre des bêtes brouteuses.
    J'adore les orchis et les prendre en photos.

    Bises.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  7. Aujourd'hui peut-être ou alors demain.... Ton texte me fait penser à une chanson que chantait Fernandel il y a longtemps. Le dilemme est de taille mais il faudra bien un jour tailler dans le vif. Belle soirée Andrée.

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Andrée c'est un beau texte et tu as eu raison , parfois il faut laisser la nature telle qu'elle est , tes photos sont très jolies comme toujours . Bonnes vacances si tu pars bientot , bisous

    RépondreSupprimer
  9. Très belles photos Andrée.

    les maris sont souvent gauches avec certaines tâches dites féminines...
    Amicalement,

    RépondreSupprimer
  10. Coucou Andrée,

    Tu as fais un très beau poème.
    Moi aussi j'aime la nature sauvage.
    Et je pense qu'il n'y a pas de mauvaises herbes finalement ....

    Que faut-il faire ?

    Et si l'on essayait de laisser aller les choses comme elles sont, à leur rythme avec le droit d'exister, de vivre.

    Est-ce possible ? ....

    Bisous

    RépondreSupprimer
  11. C'est Daniel qui passe le tracteur tondeuse. Juste après, j'ai un peu le coeur serré de voir toutes les petites pâquerettes scalpées et les abeilles absentes. Mais, la nature reprend vite le dessus.

    De bien jolies fleurs pour la plupart déjà rencontrées !

    Gros bisous et bonne soirée Andrée !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......