citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

lundi 9 septembre 2013

Le figuier ......









L’histoire du figuier est l’histoire d’un arbre qui a nourri l’homme et ses animaux avec une si grande générosité sans lui demander de gros efforts de culture.
Le figuier symbolise la volonté de survie mais aussi la richesse naturelle. Il s'accroche au moindre creux de rocher, la moindre fissure pour y puiser l'eau nécessaire à sa survie.
L'homme peut y voir une analogie avec le courage, l'intelligence et la volonté qu'il est nécessaire de déployer pour vivre et réussir son expérience sur la terre. 






































Teb des Egyptiens, Mgys des Perses, caprificus des Romains, Ettin des Arabes, l’histoire du figuier est l’histoire d’un arbre généreux.

Le figuier a longtemps gardé son secret jusqu’à sa découverte par les Egyptiens. 
Il était déjà cultivé au temps de l’Egypte pharaonique et considéré comme un don des dieux pour sa prodigalité. Les Egyptiens avaient compris l’association du figuier et du blastophage ( insecte pollinisateur ). Alors, pour un meilleur rendement de leurs vergers, ils y suspendaient des rameaux de caprifiguiers ou figuiers sauvages. 




































Le genre Ficus, nom latin peut-être dérivé du grec syké d’origine phénicienne, est un arbre de la famille des Moraceae comme les mûriers et son existence au quaternaire est prouvée par les empreintes de feuilles et de fruits fossilisés dans le Bassin parisien. 
Le figuier commun à fruits comestibles, Ficus carica (du nom de la région dont il serait originaire, Carie) existe depuis au moins 4000 ans avant J.-C. puisqu’à cette époque sa culture était déjà pratiquée au Moyen Orient et ce sont les Phéniciens qui le firent connaître en Méditerranée. 
Les Carthaginois, puis les Grecs étendent sa culture et les Romains la propagent dans tout le Bassin méditerranéen en généralisant sa plantation. 









































Au 6e siècle avant J.-C. il est introduit en France par les Grecs et c’est beaucoup plus tard, seulement au 7e siècle de notre ère qu’il s’étend de la Perse vers la Chine.
 Le figuier s’est ainsi étendu en culture progressivement et a atteint les contrées les plus lointaines. On le retrouve actuellement en Chine, en Inde, en Ethiopie, en Arabie Saoudite, en Australie et en Californie où il a été introduit et y a connu une large expansion.








































La figue était à la base du régime des athlètes en période olympique. 
Selon Horace, le figuier a donné son nom au foie, ficatum, depuis qu'un éleveur romain nommé Agicius engraissa ses oies avec des figues pour obtenir un foie gras au goût particulièrement apprécié des nobles romains. 
Cléopâtre en fit son fruit préféré au point que l’aspic devant la tuer avait été caché dans une corbeille de figues qu'elle avait elle-même demandée. 

































En France, la figue connut un réel succès à partir du règne de Louis XIV et ce jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le jardinier de Louis XIV, un fervent défenseur du figuier, en fit des plantations au Potager du Roi à Versailles, taillées en espaliers contre des murs ensoleillés. Trop fragile pour être transportée, la figue était produite au sortir de Paris, dans la commune d'Argenteuil. On y trouvait quelque 50 hectares de figuiers plantés sur des coteaux exposés plein Sud.


















































Le figuier symbolise la volonté de survie mais aussi la générosité et la richesse naturelle, il s'accroche au moindre creux de rocher, la moindre fissure pour y puiser l'eau nécessaire à sa survie.
L'homme peut y voir une analogie avec le courage, l'intelligence et la volonté qu'il est nécessaire de déployer pour vivre et réussir son expérience sur la terre. 
Le figuier symbolisait chez les Egyptiens la richesse et la fécondité. Les arbres fruitiers occupent une place particulière dans les mythologies grecque et romaine. Ils possèdent une forte valeur symbolique et sont avant tout des arbres "nourriciers", producteurs de fruits essentiels à l’alimentation des sociétés anciennes.

Avec l’olivier, le figuier est le second arbre dont Athéna, la divinité agricole, dota l’Attique. Le figuier est aussi l’arbre de Dyonisos, dieu de la fécondité dans la mythologie grecque alors qu’à Rome il est dédié au dieu Mars. Chez les Grecs, Cérès, déesse des moissons, offrit un jour un figuier à un Athénien qui lui avait offert l'hospitalité.





























Le figuier entre dans le mythe de la fondation de Rome par Remus et Romulus, les jumeaux légendaires issus de l’union de Mars et de Rhéa Silvia et jetés dans le Tibre. Les eaux déposent la planche qui les porte auprès d’un figuier sauvage, le figuier Ruminal, dont on faisait dériver le mot de ruina, "mamelle", l’arbre nourricier des fondateurs de Rome, devant la grotte de Lupercal où ils sont découverts par la fameuse louve et nourris par elle. Rome aurait été fondée au VIIIe siècle avant J.-C., en 753 selon la légende. 








Je vous laisse pour les déguster .............!







21 commentaires :

  1. Bonsoir Andrée
    Un fruit que j'aime beaucoup, mais ici cette année il y a beaucoup de retard.

    RépondreSupprimer
  2. J'ignorais beaucoup de choses sur l'histoire du figuier ! dés que je peux me procurer des figues , je fais de la confiture que j'adore.
    Belle soirée à toi. Bises .

    RépondreSupprimer
  3. merci pour toutes ces explications que je ne connaissais pas, et ces belles photos
    Bonne dégustation !
    bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  4. Engraisser ses oies avec des figues ?? Vraiment la classe !

    Pas de figuiers par chez nous. J'en mange de temps en temps.

    Bises et bonne fin de journée Andrée !

    RépondreSupprimer
  5. Bel article tant par les explications que tes superbes clichés .
    J'adore ce fruit dès que je peux en trouver j'en ai dans ma corbeille de fruits.
    Je ne connaissais pas tout çà sur le figuier .
    Douce et bonne soirée Andrée .
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  6. Belle étude bien fouillée sur un arbre malheureusement absent de la contrée que j'habite. Belle soirée Andrée.

    RépondreSupprimer
  7. L'histoire du figuier est très intéressante, j'aime beaucoup ce fruit mais j'en mange rarement.

    Bonne journée Andrée et amicalement.

    RépondreSupprimer
  8. L'histoire du figuier est très intéressante, j'aime beaucoup ce fruit mais j'en mange rarement.

    Bonne journée Andrée et amicalement.

    RépondreSupprimer
  9. un article tout à fait passionnant, bien documenté et illustré, merci Andrée

    RépondreSupprimer
  10. Comme elle est belle cette main de figuier tendue vers la lumière!

    Hélène*

    RépondreSupprimer
  11. tu as eu de la chance de voit les fruits cette année, chez nous pas de figues, identique au autres arbres fruitiers, une année sans fruits...pour l'instant juste quelques noisettes, et espérons quelques pommes....passe une douce journée

    RépondreSupprimer
  12. elles sont magnifiques tes photos, elles nous font découvrir la "naissance" d'une figue. je te remercie également pour toutes les infos bien interessantes qui accompagnent tes photos. merci à toi. bises. celine

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour
    C'est très interessant ce que tu écrits là, je connais que très peu ce fruit et cet arbre...
    Bonne journée
    Jean

    RépondreSupprimer
  14. Une suite grandiose car très complète
    Pour ici il reste petite la faut a la rareté de la pluie en été et puis comme tout trois semaines de retard pour aussi
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  15. superbe reportage aussi bien en photos qu'infos
    j'aime bien ce fruit mais n'en ai pas chez moi
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  16. comme c'est bien de tout expliquer sur cet arbre et ce fuit bravo

    RépondreSupprimer
  17. Je suis ravie que tu nous en aies parlé avec autant de renseignements sur cet arbre et son histoire.

    Merci, erato.

    Tu sais, je n'aime pas les figues mais tu me les ferais aimer, j'en suis certaine.
    Bonne dégustation !

    Bisous et douce soirée.

    RépondreSupprimer
  18. Je n'aime pas les figues :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon zhom aime les figues, mais cette année, comme tous les fruits elles ont à un prix exorbitant , c'est bien dommage, il devra se contenter d'un petit peu. il fait bien frais encore ce matin. bises. celine

      Supprimer
  19. J'ai visité le potager du roi à Versailles et j'ai aussi vu les figuiers. D'ailleurs le guide nous a expliqué que pour féconder la figue l'insecte entrait à l'intérieur et d'ailleurs y mourrait. En riant il nous a dit : Mesdames après cela vous consommerez les figues autrement !!! Mais je m'en suis régalée encore cette année, même avec les cadavres à l'intérieur !!!. bisous EVELYNE

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour les photos magnifiques et toutes ces informations concernant ce fruit délicieux :)
    Liliane

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......