citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

mardi 6 août 2013

Les stèles discoïdales ...... Larceveau ......





Norat joan jakiteko, nundik jin jakin behar”

“ Pour savoir où l'on va, il faut savoir d'où l'on vient ”





L'association Lauburu voit le jour en 1974 pour sauver les stèles discoïdales du Pays Basque. Très vite cette mission entraîne d'autres opérations sur le patrimoine dans les domaines de l'architecture, de l'histoire et de l'ethnographie.

Des animations et des publications complètent le travail de terrain à destination du grand public et des scolaires. De nombreux chercheurs collaborent avec Lauburu tandis que les Communes, le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques et la DRAC Aquitaine apportent leur soutien aux projets de l'association.

Lauburu se développe très vite et sa notoriété permet la création d'outils culturels tels que des services éducatifs qui existent toujours mais à présent de façon autonome. En 1998, l'association restreint volontairement ses activités autour de quelques chantiers et pour mener une réflexion sur le rôle du patrimoine dans notre société.




Les efforts de Lauburu n'ont pas été vains. Ni ceux de l'Abbaye de Belloc. Un centre d'interprétation des stèles discoïdales et de l'art funéraire basques, nommé Harri Iguzkitan(pierres tournées vers le soleil) vient d'ouvrir ses portes sur la place de Larceveau. L'art funéraire basque est dû au tailleur de pierres de ce pays depuis le 17ème siècle et l'exposition présente une collection de stèles sauvées dans les années 1950 par le père Marcel Etchehandy de l'abbaye de Belloc.

" Pas un musée de plus mais un centre d'interprétation "










23 commentaires :

  1. je suis très surprise par ta page, je ne connaissais pas ces st-les, pour la bonne raison c'est qu'il n'y en a pas vers chez nous.....c'est impressionnant, j'ai passé un bon moment, merci et douce journée

    RépondreSupprimer
  2. merci pour ce superbe article, je connaissais ces stèles si particulières, mais je ne connaissais pas ce centre. bises. celine

    RépondreSupprimer
  3. et en pendentif?
    telos

    RépondreSupprimer
  4. Article très intéressant, j'y reviendrai
    Ces pierres sont belles

    RépondreSupprimer
  5. Des stèles très belles. là ou je pense aller j'en aurais pas besoin ! Bises

    RépondreSupprimer
  6. Une belle diversité...
    Merci Andrée Belle journée

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour
    C'est vrai que ces stèles sont bien...
    Savoir d'où l'on vient comme c'est important et utile si on veut aller où on doit aller...
    Sincèrement
    Jean

    RépondreSupprimer
  8. Il faut préserver tout ce qui peut l'être.
    Merci pour ce très bel article, Andrée.

    Bisous et douce journée à toi.

    RépondreSupprimer
  9. je n'avais vu ces stèles une belle découverte même si le sujet n'est pas gai

    RépondreSupprimer
  10. L'église et les stèles sont bien belles !
    J'ai toujours aimé les stèles discoïdales, il y en avait pas loin de chez mes parents à Anglet, dans le village basque voisin d'Arcangues, bien connu ...
    Figures toi qu'à quelques kilomètres de chez moi en Béarn, le village voisin de Saint jean Poudge - il y a plusieurs Saint Jean Poudge en sud-ouest - j'en ai découvert caussi, dans le jardinet attenant à l'église...
    Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Andrée
    J'ai pu en voir a mes dernières vacances , je ne connaissais pas ..je m'etais renseignée sur place ..mais là au moins chez toi on apprends beaucoup de choses !!

    Merci donc à toi
    Bises Et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  12. oh pardon, je ne suis pas sérieux, je sais
    mais elle me font penser à de gros bouchons de champagne !
    ils buvaient sec dis donc !
    ou à des statues de l'île de Pâques !

    RépondreSupprimer
  13. elles sont très belles ces stèles basques
    Merci pour ces explications
    bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  14. Je n'avais jamais entendu parler de ces stèles ni de cette manière d'honorer les morts. Bravo à cette association qui a su leur redonner du sens et bravo à toi d'avoir su le partager. Belle soirée Andrée.

    RépondreSupprimer
  15. Bel article Andrée
    une découverte , je ne connaissais pas ce centre.
    Par contre ces stèles me sont familières .
    Douce et belle soirée
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  16. Tu sais vraiment cibler les choses rares et intéressantes.
    Merci pour ce partage Andrée.

    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  17. voilà un bon cours d'histoire.....il n'est jamais trop tard pour apprendre....passe une belle journée

    RépondreSupprimer
  18. Le pays basque a une très belle culture ancienne,j'aime beaucoup cette région qui ressemble par certains aspect à la Bretagne.Bises .Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  19. Joëlle Colomar7 août 2013 à 10:35

    Bonjour Andrée,
    ces stèles ne me sont pas étrangères, j'en ai vu pas mal vers la Couvertoarade au dessus de Lodève. Elles ont leur langage et c'est bien que certains aient oeuvré pour leur conservation mais aussi l'apprentissage de leur signes. Ton article est magnifique. Belle journée à toi. Bises. Joëlle

    RépondreSupprimer
  20. Merci pour la découverte de ces témoins du passé.
    A découvrir lors d'une prochaine escapade.

    Bonne journée plus fraîche.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  21. Bonjour Erato,

    La région sans pesticides dont tu parles sur mon article est l'Ardèche ?
    Ton article sur ces stèles basques est très intéressant. Je ne connaissais pas.
    Bonne journée

    Main verte

    RépondreSupprimer
  22. Je suis passée pourtant au pays basque mais je n'ai pas visité les cimetières, donc je ne connaissais pas du tout ces stèles. Encore une chose que je découvre grâce à ton billet. bisous EVELYNE

    RépondreSupprimer
  23. des croix ronde!!!!
    besos
    tilk

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......