citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

samedi 11 août 2018

24 heures photo ....


Communauté gérée par Patricia, clic.





L'instant d'avant

L'orage dévastateur

L'instant d'après

La sérénité dans les larmes


                      clic


Je vous souhaite un doux week end.



mercredi 8 août 2018

Evolution ....





Comme si elle était mon âme

Elle s’épanouit, la fleur de magnolia

Je me sens mieux

Kawabata Bôsha














































Il était une fois ...








samedi 4 août 2018

24 heures photo ....


Communauté gérée par Patricia, clic.





Exuvies de cigales









La Mue est  le processus de production d’une nouvelle cuticule et de la perte de l’ancienne qui va permettre à l’insecte de grandir en taille, d’acquérir de nouveau organe ou de changer de morphologie (la métamorphose). Chez les insectes réalisant une métamorphose, celle-ci intervient lors de la dernière mue, ce qui correspond au passage du dernier stade larvaire à l’état adulte.

Chez les cigales , la larve, après sa sortie de l’œuf, devra muer 4 fois avant de devenir adulte au bout de... 2 ans !


http://passion-entomologie.fr/mue-chez-les-insectes/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cicadidae


Bon week end à chacun , prenez garde au coup de chaleur !




mercredi 1 août 2018

Crinole de Powell ....

Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic.


Crinum  Powellii 

Son nom " crinum " vient du grec " krinon " mot qui désigne un lis et " powellii " dédié à l'américain Charles Powell horticulteur collectionneur d'orchidées du Panama. Ce genre regroupe des espèces vivaces à bulbe originaires d'Afrique, d'Australie, d'Asie.






Une énorme jupe de feuilles en forme de rubans, d'où émergent ces magnifiques fleurs roses qu'on pourrait prendre pour des lis telle est la silhouette .







Crinum  possède un gros bulbe qui peut faire jusqu’à 15 cm de diamètre. La plante se divise et rejette, et peut donc atteindre un développement conséquent. 
Ses feuilles d’un coloris vert vif, en forme de ruban, montrent des nervures parallèles. Elles mesurent de 80 à 120 cm de longueur. Elles sont disposées en verticille, autour d’un axe central.
Les feuilles très engainantes, forme presque une tige, un cou qui persiste au sommet du bulbe en hiver.
Une tige florale émerge en été, haute de 60 à 120 cm et porte jusqu’à 10 grandes fleurs en forme de lis trompette. Les fleurs montrent 6 grands pétales et de longues étamines qui dépassent de la corolle.




La tige florale porte en ombelle jusqu'à 15 fleurs en forme de trompettes évasées, longues et larges de 10 à 13 cm. Chaque fleur est composée de 6 pétales un peu mous, de couleur rose bonbon, entourant un coeur d'étamines proéminentes. Leur parfum est intense, il recèle des notes évoquant la vanille et l’orange. 




















samedi 28 juillet 2018

24 heures photo ....


Communauté gérée par Patricia, clic.






Le nuage , honteux de cacher le bleu du ciel , s'en va à tire d'aile !






Beau week end à chacun .



vendredi 27 juillet 2018

Auxiliaires du soleil ....








Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .



Les pauses sont parfois plus longues que désirées et elles s'imposent !
Me revoici parmi vous avec grand bonheur .
A bientôt 


Patiemment, comme le soleil qui , au fil des saisons, réchauffe la terre , le tournesol s'ouvre à la vie pour devenir son miroir.

Ils se sont tous rassemblés pour capter sa chaleur , comme les panneaux solaires sur le toit.

Certains, en attroupement désordonné , d'autres , bien sagement en ligne , ils illuminent les prés et redonnent de la chaleur aux regards éteints.

Mais , parfois, la solitude propice à la méditation est préférée au bourdonnement incessant des abeilles qui fêtent  cet événement .






























































Je vous souhaite une belle journée au frais , si possible.




samedi 9 juin 2018

24 heures photo ....

                                                    Communauté gérée par Patricia , clic.











                                                                           Rébellion ?

                                                                          Illettrisme ?

                                                                         Mode de vie ?














mardi 5 juin 2018

Les cabanes du Breuil ....

canard de Pâques-gif canard animé-Pâques-printempsUne nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .










Situées à mi-chemin entre Sarlat et les Eyzies , les cabanes du Breuil , dont l'origine reste un mystère furent une propriété rurale des Bénédictins de Sarlat jusqu'au milieu du XV° siècle. Elles devinrent ensuite au XVIII° et XIX° siècles des ateliers artisanaux. 

On les appelle aussi Bories, Gariottes, Cazelles, Capitelles ....














Elles ont pour particularités d'être couvertes d'une voûte encorbellée en pierre sèche revêtue d'une couverture de lauses et d'être agglutinées les unes aux autres. Elles dépendent de la ferme voisine (maison à étage couverte d'une bâtière de lauses sur charpente, et cour dont le porche d'entrée porte la date de 1841).

Le 10 mai 1995, elles sont classées monuments historiques ainsi que les façades et toitures en lauses de la maison d'habitation et de son fournil, la grange étant pour sa part déjà inscrite depuis 1991 .



Les entrées, disposées en aval, font toute la hauteur du corps de base. Elles ont pour piédroits des pierres taillées en parement et disposées plus ou moins en alternance de boutisses et de panneresses. Elles sont couvertes d'un linteau et d'arrière-linteaux en bois, juste sous la rive de la toiture. Une porte en bois les ferme.

Dans chaque toiture, s'ouvre, généralement à l’opposé de l’entrée, une large lucarne gerbière, dont les montants sont maçonnés et couverts d'une avancée de lauses reposant sur un linteau et des arrière-linteaux en bois. La rive de la toiture s'interrompt à leur niveau. Certaines lucarnes sont accessibles (pour la volaille ?) par une volée de trois ou quatre dalles laissées en saillie sur le nu du mur inférieur .
Chaque toiture est coiffée d'une grande dalle circulaire, taillée à la courbe.

À l'intérieur, à l'amorce de l'encorbellement, des poutrelles en bois forment le rudiment d'un plancher.