citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

samedi 28 juin 2014

Photo de la semaine ....

  Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .










Pour la communauté d' Amartia , clic pour voir les autres participants .









L'été est là

Elles aussi ...

Qui ?

Les cigales !





























Photo de la semaine ...







La Cigale et la Fourmi





La Cigale, ayant chanté tout l'été ,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau .
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu'à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l'août , foi d'animal,
Intérêt et principal.
La Fourmi n'est pas prêteuse ;
C'est là son moindre défaut .
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse .
Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
Vous chantiez ? j'en suis fort aise :
Et bien ! dansez maintenant.

                                              Jean de La Fontaine





Cette fable est la première du premier recueil (124 fables, divisées en 6 livres) paru en mars 1668. Ce recueil est dédié au Dauphin, le fils de Louis XIV et de Marie-Thérèse, alors âgé de 6 ans et demi.





Mais , pourquoi ne pas rêver avec Raymond Queneau  ?





La fourmi et la cigale



Une fourmi fait l’ascension
d’une herbe flexible
elle ne se rend pas compte
de la difficulté de son entreprise
elle s’obstine la pauvrette
dans son dessein délirant
pour elle c’est un Everest
pour elle c’est un Mont Blanc
ce qui devait arriver arrive
elle choit patatratement
une cigale la reçoit
dans ses bras bien gentiment
eh dit-elle point n’est la saison
des sports alpinistes
(vous ne vous êtes pas fait mal j’espère ?)
et maintenant dansons dansons
une bourrée ou la matchiche.

                              Raymond Queneau






Bon week end pour les uns et belles vacances pour les autres .












24 commentaires :

  1. Oui, ces chanteuses sont revenues crisser à nos oreilles. Elles sont plus faciles à écouter qu'à regarder. Bravo d'avoir su en trouver à nous montrer. Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  2. je n'en ai jamais vu en vrai. j'aime cette transparence fragile.merci
    telos

    RépondreSupprimer
  3. Je te souhaite un bon week-end.
    Bisoux

    RépondreSupprimer
  4. Pourtant il est difficile de les situer. C'est certainement que nous les nordistes nous n'avons pas l'habitude. Lorsque nous entendons leur doux bruit, on se dit ça y est c'est l'été et nous sommes dans le SUD. J'aime bien le poême de Queneau. Bon week end. bisous EVELYNE

    RépondreSupprimer
  5. bravo pour les photos
    et pour les trouvailles : je ne connaissais ni "la cigale et la fourmi chantée par Django ni le poème de Queneau

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Andrée
    Je n'en ai jamais vu d'aussi près !!
    Merci à toi pour le choix de tes deux poésies !
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Y'en a pas en Vendée... :-(
    Alors j'apprécie de les voir chez toi !
    Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  8. j'admire ton talent entomologiste Andrée les photos sont superbes...et merci pour la fable de Queneau à laquelle on ne pense pas souvent
    bonne journée et bises

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour
    Oui des beaux textes !!!
    Ici point de cigale... même ce matin de la pluie....
    Bon week-end
    Jean

    RépondreSupprimer
  10. Pas de cigales en Pays de la Loire ! Contente d'en voir d'aussi près!
    J'aime beaucoup le texte de Queneau.
    Bon week-end et bises

    RépondreSupprimer
  11. J'admire tes images... quand on pense qu'elles savent se cacher, tu les as bien eues !
    Merci pour cette page, Andrée.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  12. Comme les ailes sont transparentes !
    Coucou Andrée ! COPIE-COLLE Désolée pour mes passages peu fréquents ! J’ai été fort occupée, ces derniers temps, dans notre Gîte La Croiseraie : accueil puis ménage au départ des locataires. Là, nouveaux arrivants pour 15 jours et la semaine prochaine, première semaine de juillet, nous accueillons chez nous des amis venant de l’étranger. Alors, priorité aux retrouvailles et escapades ! Toutes mes excuses ! J’aurai plus de disponibilités pour aller te voir après le 7 juillet. Merci de me comprendre ! J’ai toutefois programmé des articles sur mes 2 blogs. Tu auras tout loisir de t’y attarder. Bises et à bientôt Andrée !

    RépondreSupprimer
  13. je n'en n'ai jamais vu ! J'aime bien la poésie de Raymond Queneau
    bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  14. Je les entends mais je n'arrive jamais à les voir ! Et pourtant il n'en manque pas ici.
    Bravo d'avoir réussi à le faire.
    Bisous Andrée et belle soirée

    RépondreSupprimer
  15. Une belle suite surtout en photos
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  16. Magique ! je n'y suis jamais arrivée; mais cette belle robe transparente est sublime...Bisous

    RépondreSupprimer
  17. bien vu ! la 1er fois que je suis allée au sud-est j'ai été impressionnée par leur chants mais je ne l'ai point vues. belle série. Bonne nuit

    RépondreSupprimer
  18. Je ne connaissais pas le poème de Raymond Queneau.
    Bon dimanche à toi. A bientôt ! Bisous

    RépondreSupprimer
  19. Superbes ! C'est rare qu'on les voie, même si on les entend très bien !

    RépondreSupprimer
  20. Le chant des cigales, quel régal ! Merci pour ces photos. Je n'en ai jamais vu de si près avec tous ces détails.
    Je ne connaissais pas la petite fable de Raymond Queneau. C'est sympa.
    Gros bisous Andrée
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
  21. en Normandie nous n'avons pas de cigales
    elles sont belles avec leurs ailes translucides
    bisous edith (iris)

    RépondreSupprimer
  22. J ai écouté avec plaisir la chanson de Django Reinhardt. Le chanteur avait la méme voix que Charles Trenet.
    Amicalement Latil

    RépondreSupprimer
  23. Que ferions-nous sans les cigales, du moins dans vos régions. Chez nous, quand elles arriveront, il ne sera plus temps de s'inquiéter du réchauffement climatique mais le constater ...

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......