citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

jeudi 12 juin 2014

La pivoine ....




  Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané ' , clic .



L'orage gronde

La chaleur est écrasante

La nature est silencieuse

Le ciel est magnifique

Mais que nous réserve-t-il ?

Elles se dressent

Elégantes, de rose vêtues

Elles sont douceur et liberté

Un regard tendre vers ces beautés

Que l'orage va déshabiller cruellement !

Profitons de l'instant .









































































La  Pivoine



S'il me faut, dans un bouquet, en extraire une fleur

Celle entre toutes qui m'apparaît différente,

Je choisis sans hésiter la pivoine charmante,

Pour la chair de sa robe et sa simple douceur.



Bouton déjà, elle offre à l'oeil une promesse,

Pétales larges et bien formés

Qui se recouvrent en de mutuelles caresses,

Et qui, sur elle, invitent ta main à se refermer.



Atteignant la maturité, elle laisse l'Aquilon

Jouer avec ses charmes. Tel tendre Cupidon.

Et ses robes multiples, autour d'elle en anneau éclatée

Sont une couronne de mariée tout à l'amour dédiée.



Du coeur de ce temple d'amour alangui,

S'évaporent des effluves rares, des parfums discrets,

Ou se mêlent fraîcheur et nostalgie,

Triomphe d'une éphèmère jeunesse teinté de regrets



Plus tard, à la saison passée,

Le rude vent à son tour s'emparera d'elle,

Si bien que quelques pétales par lui arrachés

Marqueront à ses pieds la première défaite de la belle.



Puis arrive le signe marquant l'emprise du temps,

Ce signe qui, sur tous, inexorablement

Règne en inflexible couperet,

Mais que chacun sur soi en module les effets.



Au contraire de la rose et de sa lente agonie,

Rose qui lutte, se rétracte, sur elle se rabougrit,

Pour ne devenir qu'une momie desséchée,

Squelette habillé de lambeaux de peau à peine colorés,

La pivoine s'abandonne, et se laisse prendre sans protester



Elle ne combat ni la loi, ni le hasard,

Qui de chaque destinée en contrôlent la durée.

Pour une dernière fois, elle choisit de s'offrir au regard,

Dans le calme d'une chair tout encore imprégnée de beauté.



Dans un mouvement gracieux, elle se penche,

Et déverse à ses pieds la moisson de sa corolle blanche,

Point d'orgue apaisant d'une vie qui se perd

Dans l'apothéose d'une dernière célébration de chair.



Souvent deux pétales restent attachés

Au sommet de la tige courbée.

Deux larmes, deux papillons blancs,

Qui peu après, se poseront doucement

Sur cette couche nuptiale pour amants séparés.
                                      J. C.  Junillon  ( La boucle de ton nom )












28 commentaires :

  1. Je n'aime pas trop les pivoines, je les trouve un peu "lourdes" sauf lorsqu'elles commencent à s'ébouriffer..
    Mais j'aime bien leurs couleurs.
    Merci pour cet article
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. jolis ces coeurs méli-mélo...c'est une fleur que je n'ai pas dans mon jardin.
    beau poème pour accompagner ta belle série de photos. Bon jeudi

    RépondreSupprimer
  3. Elles donnent le meilleur d'elles-mêmes avant la grande lessive de l'orage. Un pur bonheur que de les contempler, de les humer ! Bises amicales. Joëlle

    RépondreSupprimer
  4. toujours trop courte la vie des fleurs, mais la pivoine tient encore assez bien en vase....passe une superbe journée

    RépondreSupprimer
  5. Voici une autre de mes préférées.
    Sûr que j'en planterai lorsque j'aurai un jardin...
    La poésie est très bien tournée pour rendre hommage à cette fleur dont les pétales me font penser à la corolle de la jolie robe d'une jeune femme gaie et libre.
    Merci tout plein.
    eMmA

    RépondreSupprimer
  6. très beaux clichés de ta magnifique pivoine, une fleur que j'adore aussi mais en effet la pluie et encore pire la pluie d'orage est dévastatrice sur cette merveille si fragile
    belle journée
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour, Andrée
    Très jolis poèmes avec ces magnifiques photos !
    Je te souhaite un bon jeudi.
    Bisoux
    thidom

    RépondreSupprimer
  8. magnifique fleur dont on ne parle pas assez;
    belle journée;

    RépondreSupprimer
  9. Tes images sont splendides !
    Juste un coucou... je suis désolée pour ce copier-coller, je ne fais que passer avant une pause jusqu'à lundi.
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  10. Une fleur splendide que l'orage chez moi a eu la bonté d'épargner...

    RépondreSupprimer
  11. grosse chevelée, terriblement rose, "too much" si parfumée, comme la glycine, elle a le charme ancien des jardins de curé

    RépondreSupprimer
  12. Que du plaisir !!!!!!
    Merci Erato!
    Bises!

    RépondreSupprimer
  13. Quelle belle fleur ! J'aime beaucoup et je regrette que les miennes aient disparu .
    Je te souhaite une belle journée . Bises

    RépondreSupprimer
  14. Toute une vie en quelques photos
    c'est beau
    merci à toi
    je me rends compte que je me suis promenée chez toi, et que je n'ai pas mis le moindre petit mot
    je vais reprendre
    belle journée à toi
    ici ce matin , le temps est formidable, pas trop chaud et un ciel superbe
    grosses bises

    RépondreSupprimer
  15. Une superbe fleur mais si fragile , le vent lui fait souvent courber le dos, et la pluie , voir l'orage la détruit en quelques instants .
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  16. C'est tellement beau un bouquet de pivoines. Bisous à toi

    RépondreSupprimer
  17. un beau poème pour cette belle fleur

    RépondreSupprimer
  18. Tu les as immortalisées juste avant que l'orage ne les abîme. Elles sont splendides. J'aime ces grosses têtes fortes en parfum.
    Bise du soir Andrée !

    RépondreSupprimer
  19. difficile le rose plein soleil

    j'adore les pivoines; je vais en mettre des blanches; j'en ai des arbustives roses
    telos

    RépondreSupprimer
  20. très belles ces pivoines. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  21. Merveilleuse fleur, qui mérite ce poeme.
    C'est la complet épanouissement à partir du bouton.

    Pour en revenir a nos pottoks.
    Si nous avions eu assez de place, nous aurions réservé EVITA et ENGAZI.
    Ce sont deux petites pouliches extraordinaire.

    En octobre, nous partirons chercher EVITA;
    Elle sera sevrée. Pour l'instant c'est un BB, née le 19 avril.

    Bisous et douce soirée.Aimée

    RépondreSupprimer
  22. j'adore les pivoines ce sont mes fleurs préférées, j'en ai planté dans le jardin, mais quand les ouvriers sont venus traiter le toit, elles n'ont pas été protégées comme il le fallait et elles ont pris mal, elles repartent tout doucement. merci pour ce joli article coloré. bises. celine

    RépondreSupprimer
  23. la pivoine une très belle fleur du début jusque la fin

    RépondreSupprimer
  24. Merveilleuse beauté à la robe tout de frou-frou et au parfum si délicat.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  25. Tu as fait une superbe ode à la magnifique pivoine qui hélas ne dure que l'espace d'un printemps...
    Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  26. J en ai un massif d environs 2 M2, des blanches et des rouges. A la tv Allemande ils en ont montré une variété Or- rougeâtre, Trés jolie.
    Bonne soirée Latil.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......