citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

mardi 1 octobre 2013

Entrée libre ......

Pour la communauté de Patricia 











Avec les premiers jours de l'automne , les crocus se sont éclos , apportant un soleil radieux à ces jours un peu tristes .
Le jardin rayonne de plaisir et mon regard s'embrase de bonheur.






















































































Je vais vous parler du safran ......

 

Le mot safran provient du latin médiéval safranum (XIIème siècle), qui viendrait du mot arabe za'faran.

 Le safran est une épice dont l'histoire, tant dans la culture du Crocus sativus que dans son usage quotidien par l'homme, remonte à plus de 3500 ans, sur différents continents et par de nombreuses civilisations. L'apparition du Crocus sativus date de la fin de l'âge de Bronze (de -1800 à -700).

Le Crocus sativus est une plante qui a traversé les siècles à l’aide d’une longue chaîne de jardiniers. Le Crocus sativus est apparu par hybridation naturelle, mais pour se reproduire il nécessite la main de l’homme car il faut sans cesse diviser les amas de bulbes formés puis les replanter en les espaçant.

 Il était déjà utilisé en Asie mineure en 1600 avant notre ère, on trouve sa trace sur des fresques du palais de Knossos en Crête. Il figure dans les écrits médicaux du papyrus d’Ebers en Egypte, rédigé vers 1550 avant notre ère. Phéniciens et Phocéens en connaissent la culture, qu’ils ont diffusée sur le pourtour Méditerranéen. L’Occident chrétien a intensifié cette culture qui s’est répandue de l’Albigeois et Quercy à la Provence, de l’Augoumois au Gâtinais. La culture du crocus à safran aurait véritablement été introduite en France au XVème siècle avec le retour des croisés du Moyen Orient. Dès lors les rois et les papes en firent une forte utilisation, notamment en Avignon. Dès le XVème siècle, il y aurait déjà, selon des archives, 43 syndicats et groupements de safraniers à Sisteron. Cet engouement touche même le Sud de l’Angleterre à cette époque.

Depuis l’Antiquité, le safran est utilisé comme colorant pour son fort pouvoir tinctorial, comme une épice pour son goût et son parfum, et pour ses propriétés thérapeutiques. La culture actuelle est justifiée essentiellement par son utilisation en cuisine.

 L’origine de cette plante herbacée vivace est mal connue. Elle serait apparue au pied de l’Himalaya, puis de la Mésopotamie à l’Asie mineure, elle a poursuivi sa route de l’Orient vers l’Occident. Aujourd’hui, le safran est toujours cultivé en Iran et au Cachemire.

 La plante sauvage d’origine Crocus cartwrightianus qui donna par hybridation naturelle Crocus sativus est originaire de Grèce orientale. L'ancêtre sauvage du Crocus sativus est probablement le Crocus cartwrightianus, même si d'autres variétés comme le Crocus thomasii et le Crocus pallasii ont peut-être anciennement influencés l'hybridation vers la forme actuelle du Crocus sativus qui produit le safran.

 En France, la culture du safran aurait disparu au XIXème siècle en raison des coûts élevés de la main d’œuvre, et des faibles possibilité de mécaniser cette culture. Depuis les années 2000, la culture du safran connaît un regain d’intérêt, notamment du fait de la hausse des prix du foncier car cette culture peut se mettre en place sur de très petites parcelles.

 
 





 










La légende la plus connue sur le Safran est celle décrivant l'histoire de Crocus et Smilax : Crocus, jeune et bel homme, suit la nymphe Smilax dans les bois près d'Athènes. Durant leur courte période d'amour idyllique, Smilax est sous le charme de ses avances, puis commence à se lasser de ses attentions. Comme Crocus insiste malgré ses réticences, elle en vient à l'ensorceler, transformant le jeune Crocus en fleur de safran, ses stigmates orange flamboyant symbolisant sa passion immortelle pour Smilax.
 
Au Cachemire une légende traditionnelle raconte que le safran est arrivé la première fois entre le XIe et le XIIe siècle ap. J.-C., avec deux ascètes soufis ( individu menant une vie austère conduisant à la réalisation spirituelle totale) étrangers et nomades, Khwaja Masood Wali et Hazrat Sheikh Sharifuddin, qui voyageaient à travers le Cachemire. Tombés malades, ces étrangers ont quémandé des soins auprès du chef d'une tribu locale. En remerciement et récompense pour l'aide de ce chef, ils lui auraient alors offert des bulbes de fleurs de Safran. Depuis ce jour, on adresse à ces deux saints des prières reconnaissantes lors de la saison de récolte du Safran à la fin de l'automne.
 
 
 
 
 
 
 
 
 









Malgré son coût élevé, le safran a également été utilisé pour mettre au point des colorants, en particulier en Chine ou en Inde. Les stigmates de safran, même en faible quantité, produisent une lumineuse couleur jaune-orangée. Plus la quantité de safran utilisée est importante, plus la couleur du tissu dérive vers le rouge. Cette couleur est néanmoins instable, en effet, l'intense jaune-orangé se dégrade rapidement en un jaune pale et crémeux. Traditionnellement, seules les classes nobles portaient des vêtements teints au safran. Celui-ci portait ainsi une signification rituelle et hiérarchique. En Europe médiévale, les irlandais et les écossais des Highlands portaient un long tricot de toile connu sous le nom de léine, qui était traditionnellement teint grâce au safran.
















Une aquarelle magnifique de Gi      .

Une promenade dans son blog vous fera plaisir .

Merci à Gi de m'avoir permis d'emprunter son aquarelle.





30 commentaires :

  1. et bien tu as de la chance d'avoir vu tes crocus, les nôtres ne sortent pas de terre, c'est rageant.....passe une bien agréable journée

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup la couleur du safran.
    Passe une bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. merci pour le soleil de tes crocus, même s'ils annoncent l'automne, et pour les légendes et infos si passionnantes, qui m'ont donné envie d'en savoir encore plus, ainsi je lis qu'il faut 150000 fleurs, et 40h de travail pour donner 1Kg de filaments ! pas étonnant que ce soit rare donc cher, et au passage j'ai cru voir qu'il peut être utilisé comme précurseur de l'extasy !!!!! Merci pour tes beaux articles si bien documentés

    RépondreSupprimer
  4. Magnifiques photos !
    Les miens aussi sont en pleine éclosion.
    Bon mardi.
    Bisoux



    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Andrée
    J'adore les crocus dans le jardin de ma fille en Normandie il y en a partout ...
    Bonne journée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. très belle l'aquarelle de Gi !
    ton article est très bien documenté est illustré..Bonne journée Andrée !

    RépondreSupprimer
  7. un très beau reportage et surtout des photos superbes
    je te souhaite une belle journée



    RépondreSupprimer
  8. Seulement le mot safran évoque tant a lui seul
    Bel article Andrée .
    Et jolie aquarelle , je suis allée voir , Gi a du talent .
    Douce journée a toi
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  9. Que ces fleurs sont belles , un bon plaisir coloré
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  10. merci pour toutes ces informations, je ne savais pas pour ses vertus thérapeutiques
    De belles photos, du soleil avec les jaunes et j'aime beaucoup les mauves !
    bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Bon mon com n'est pas passé ! Merci Andrée de tes beaux crocus , ma cousine qui habite le Gard en fait poussé et chaque année elle a une petite récolte , c'est un épice que je connais bien car ayant vécue au Maroc il y en a beaucoup et a un prix plus raisonnable que chez nous !Cet aprés midi je vais chez ma cardiologue , j'en ai marre de cette tension élevée qui me met a mal ! Mais j'ai passé quand méme un bon séjour avec mes amies d'enfance en Espagne , Rosas est une belle ville , je t'ai envoyé une carte postale ! Bonne semaine Andrée , gros bisous

    RépondreSupprimer
  12. je voyais le crocus plus au printemps qu'en automne et merci pour le safran

    RépondreSupprimer
  13. unes superbes photos pour ce papotage à chez Pat.
    bon mois d'octobre
    Amicalement
    Rosa

    RépondreSupprimer
  14. Merci pour cette mine d'informations et pour le lien de Gi!
    Chez nous, les crocus annoncent le printemps.
    Magnifiques photos de ces fleurs chantant leur joie.

    Hélène*

    RépondreSupprimer
  15. Moi aussi je pensais que les crocus c'était au sortir de l'hiver, en automne je pensais plus aux colchiques. C'est un enchantement de les voir d'ailleurs car ils annoncent les beaux jours. gros bisous Andrée. EVELYNE

    RépondreSupprimer
  16. les miens ne fleurissent qu'en fin d'hiver .
    Merci pour le safran, j'ignorais tout de cette fleur.et je comprends mieux le prix.
    Belle soirée!

    RépondreSupprimer
  17. J'aime énormément tes photos de fleurs...
    Merci pour tout ce que tu nous apprends sur le safran.

    Passe une douce soirée. Bisous.

    RépondreSupprimer
  18. Ils sont très beau et très en avance chez toi,mais le safran n'est pas le crocus, je crois, c'est une autre variété...
    Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  19. Entre le Moyen age, jusqu en 1900, on cultivait aussi les crocus pour faire le Safran en Valais. Cette culture a été reprise il y a quelques années par des paysans sur le flanc sud des montagnes le long du Rhone qui traverse le Valais. J ai vu une émission de la Tv Suisse sur le commerce de cette denrée si chère. Tous les moyens sont bons pour tricher, en ajoutant différents matériaux pour gagner du poids.
    Bonne soirée Andrée
    Latil

    RépondreSupprimer
  20. Il me semble avoir pris une photo de crocus dernièrement mais je ne me souviens plus où.
    Le safran se cultive aussi dans ma région à Chézy-sur-Marne (02). J'ai mis un lien sur mon blog.
    Tes photos sont très belles.

    Bises du soir Andrée !

    RépondreSupprimer
  21. Mais je croyais que c'étaient des fleurs de janvier !!!

    RépondreSupprimer
  22. Je retiens surtout les légendes.
    Vers chez moi à Peyrieu, dans l'Ain, on cultive du safran. J'ai acheté, il y a quelques années, de la confiture au safran. Un délice.
    Bises et bonne nuit.

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Andrée
    Crocus soleil, de toute beauté l'aquarelle
    Bisous et belle journée
    Frieda

    RépondreSupprimer
  24. très belles photos de ces crocus ensoleillés
    la culture du safran reprend doucement dans ma région

    RépondreSupprimer
  25. Très beaux clichés de ces petites fleurs. Je me sers de safran dans la cuisine et c'est un bien très précieux. J'adore la couleur et la saveur qu'il donne aux plats. Merci pour ce joli billet tonique.
    Belle soirée.
    Michèle

    RépondreSupprimer
  26. un très beau papotage : merci pour toutes ces informations!
    belle soirée
    Sophie

    RépondreSupprimer
  27. Le safran, je l'aime en cuisine. Salé ou sucré, il fait merveille. La fleur est belle, elle aussi mais la couleur, non pas vraiment.
    Un très joli billet sur cette belle fleur a qui a le bon goût de fleurir maintenant.
    Très belle journée !

    RépondreSupprimer
  28. ils sont si beaux tes crocus
    et merci de toutes ces infos je en connaissais pas tout ça
    c'est vrai que l'on voit maintenant des stands de produits au safran sur chaque petite foire ou fête
    par contre chez nous pour ceux de maintenant on dit colchiques et même si c'est si joli dans le pré c'est l'annonciateur de la fin de l'été....l'automne pffff
    moi j'adore les crocus que l'on appelle ainsi, ceux qui poussent les premiers en fin d'hiver, souvent avec de la neige qui les recouvre plumassiers fois mais là c'est le printemps qu'ils annoncent, ma saison préférée......
    merci de ce très beau reportage
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  29. Tu ne fais plus de grammaire?
    À bientôt.

    RépondreSupprimer
  30. tes crocus sont magnifiques
    j'ai appris plein de choses sur le safran avec toi, bises

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......