citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

mercredi 19 juin 2013

Folle Avoine ......








 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 














Une sorte de verve étrange, point muette,
Point sourde, éclate et fait du printemps un poëte ;
Tout parle et tout écoute et tout aime à la fois ;
Et l'antre est une bouche et la source une voix ;
L'oiseau regarde ému l'oiselle intimidée,
Et dit : Si je faisais un nid ? c'est une idée !
Comme rêve un songeur le front sur l'oreiller,
La nature se sent en train de travailler,
Bégaie un idéal dans ses noirs dialogues,
Fait des strophes qui sont les chênes, des églogues
Qui sont les amandiers et les lilas en fleur,
Et se laisse railler par le merle siffleur ;
Il lui vient à l'esprit des nouveautés superbes ;
Elle mêle la folle avoine aux grandes herbes ;
Son poëme est la plaine où paissent les troupeaux ;
Savante, elle n'a pas de trêve et de repos
Jusqu'à ce qu'elle accouple et combine et confonde
L'encens et le poison dans la sève profonde ;
De la nuit monstrueuse elle tire le jour ;
Souvent avec la haine elle fait de l'amour ;
Elle a la fièvre et crée, ainsi qu'un sombre artiste ;
Tout ce que la broussaille a d'hostile et de triste,
Le buisson hérissé, le steppe, le maquis,
Se condense, ô mystère, en un chef-d'oeuvre exquis
Que l'épine complète et que le ciel arrose ;
Et l'inspiration des ronces, c'est la rose.




                                                                              Victor  Hugo ( 1877 )









 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


10 commentaires :

  1. Avec un tel texte , tes photos sont vraiment sublimées !
    Bises Andrée

    RépondreSupprimer
  2. que de belles photos et on voit bien que c'est très léger

    RépondreSupprimer
  3. Comme tout cela est aérien ....!

    Entre le poème et les images, tout nous dit que chaque souffle de vie est précieux ...

    Tendrement : sabine.

    RépondreSupprimer
  4. Comme tout cela est aérien ....!

    Entre le poème et les images, tout nous dit que chaque souffle de vie est précieux ...

    Tendrement : sabine.

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique page !
    Merci, Andrée.

    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  6. superbe article !! Victor Hugo, Vivaldi (un passage que j'aime beaucoup) et de magnifiques photos !
    J'ai adoré ! Merci beaucoup !
    bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. Coucou ! Tes photos sont magnifiques et reposantes merci pour le partage. Bizzz ! Maeva

    RépondreSupprimer
  8. L'avoine , tout en légèreté et délicatesse , j'aime tes clichés , un vrai régal , bien accompagnés avec ce joli poême d' Hugo .
    Merci pour tes mots déposés Andrée . Je te souhaite un bon et beau weekend .
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  9. Comme ces "coques" blanches sont magnifiques ! Un joli graphisme très élancé.
    Bises et bonne fin de journée Andrée !

    RépondreSupprimer
  10. Mon herbe préférée ! je ne l'avais jamais vue d'aussi près, quelle splendeur !
    Merci pour tes sentiers où je viens de faire une balade si agréable !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......