citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

vendredi 21 novembre 2014

Batalha ....

 EMOTICON cloche noel 1 Une nouvelle parution sur mon autre blog  " instantané " , clic .








Après avoir visité Alcobaça  , clic , nous arrivons à Batalha .









Batalha est une municipalité du
Portugal, située dans le district de Leiria et la région Centre.






Le monastère de Santa Maria da Vitoria, plus connu sous le nom de monastère de Batalha, se trouve à Batalha .
Édifié pour commémorer la victoire des Portugais sur les Castillans à la bataill d'Aljubarrota en 1385, le monastère des dominicains de Batalha fut pendant deux siècles le grand chantier de la monarchie portugaise où se développa un style gothique national original, profondément influencé par l'art manuélin, dont le cloître royal, véritable chef-d'œuvre, est l'illustration parfaite. Le monument a été classé au patrimoine mondial de l' UNESCO .


Nous allons visiter les extérieurs et le cloître.


























En 1386, Jean Ier de Portugal, vainqueur d'Aljubarrota, lance la construction d'un monastère, en remerciement à la Vierge Marie.

Au début des travaux, on construisit un petit temple dont les vestiges étaient encore visibles au début du XIXème siècle. C'est dans ce modeste édifice - Santa Maria-a-Velha - désigné aussi par Igreja Velha (Eglise Vieille), que l'on célébrait la messe, pour soutenir les ouvriers du chantier. Les premiers dominicains s'y installent dès 1388.
























L'église , le cloître et les dépendances monastiques, ainsi que la salle du Chapitre, la sacristie, le réfectoire et les annexes correspondent au projet initial.
L'ensemble rappelle celui du monastère d'Alcobaça.
La chapelle du Fondateur, chapelle funéraire, sera ajoutée par le roi Jean Ier.
Quant à la Rotonde funéraire, communément désignée par le nom de Chapelles Imparfaites, elle est de l'initiative du roi Édouard Ier de Portugal.














Commencés par l'architecte portugais Afonso Domingues, les travaux sont repris par David Huguet qui, de 1402 à 1438, érige dans le style gothique flamboyant la chapelle du fondateur où repose Jean Ier, sa femme Filipa de Lancastre et ses fils. La mort l'empêche de terminer le panthéon octogonal du roi Édouard Ier.
















Le cloître mineur et les dépendances adjacentes seront ajoutées par Alphonse V de Portugal. Pendant son règne (1438-1481), l'architecte portugais Fernao d'Évora édifie le cloître dit "Alphonse V" dans un style très sobre.














Il est à noter que Jean II de Portugal, se désintéressa du projet. C'est Mateus Fernandes le Vieux, l'un des maîtres de l'art manuélin, qui réalise ensuite les remplages des arcades du cloître royal, en collaboration avec le célèbre Boytac, et poursuit l'édification des chapelles de l'octogone.
Il fallut attendre Manuel Ier pour que le monastère retrouve les faveurs royales et ce jusqu'en 1516-1517, année où est privilégié le monastère des Hiéronymites ( clic ). Les chapelles de l'octogone resteront ainsi définitivement inachevées. La construction se sera prolongée durant le règne de sept rois.






















Le monastère fut restauré au XIXème siècle, sous la direction de Luís Mouzinho de Albuquerque. Il s'inspira pour cela des gravures de Thomas Pitt, voyageur anglais qui traversa le Portugal, à la fin du XVIIIème siècle, faisant connaître à toute l'Europe le monastère.
Lors de cette restauration, deux cloîtres, proches des Chapelles imparfaites, furent détruits.
Le pays connaissant alors une disparition des ordres religieux, les travaux tendirent à effacer les symboles religieux, afin de faire du monastère un symbole glorieux de la dynastie des Avis.
C'est de cette époque que date l'actuelle configuration de la chapelle du Fondateur et la popularité du nom de Monastère de Batalha (en hommage à la bataille d'Aljubarrota).



















Ensuite , nous visiterons les intérieurs.







 

27 commentaires :

  1. Je n'aime pas trop le style gothique flamboyant mais il faut reconnaître que c'est un bel ensemble...à voir et admirer...Merci pour toutes tes explications!

    RépondreSupprimer
  2. Que c'est beau ..je pourrais y rester des heures , l'ambiance qui se degage de tes photos est très apaisante !
    J'aime vraiment beaucoup ces lieux !
    Bises Andrée

    RépondreSupprimer
  3. Énorme travail ... Très tarabiscoté!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour
    Vraiment quel splendeur... néanmoins on voit que le Portugal fut un pays riche... cette richesse se voit dans ses monuments comme celui-ci... mais cette gloire est passée...
    Bonne journée
    Jean

    RépondreSupprimer
  5. C'est magnifique !!!
    J'adore ces dentelles de pierre.
    Bisous et douce journée erato.

    RépondreSupprimer
  6. L'ensemble est grandiose et de toute beauté ! Les ciselures des sculptures sont remarquables.
    Gros bisous et bonne journée Andrée !

    RépondreSupprimer
  7. C'est très impressionnant cette architecture très travaillée trop peut-être à mon goût) mais on ne peut qu'admirer le travail! la rue des dentellières quoi! Bonne journée et merci pour le partage.

    RépondreSupprimer
  8. ton reportage est à couper le souffle tellement tes photos sont splendides
    et les explications si riches
    c'est juste magnifique ce lieu
    somptueux et grandiose
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique endroit! travail de la pierre époustouflant !
    j'attends la suite de la visite avec impatience. Bonne journée et bises

    RépondreSupprimer
  10. Quel article! Je saurais tout sur ce lieu que je connais pas comme ce beau pays !
    Merci pour cette belle visite guidée !
    Bonne fin de semaine !
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. c'est magnifique toutes ces découpes, dentelles et statues ! Quel travail !
    bises et bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  12. Superbes photos, pour nous présenter ce somptueux édifice, merci erato.
    Bonne fin d'après midi et bises à toi

    RépondreSupprimer
  13. Quel beau voyage!
    et une magnifique visite guidée.
    Je ne connaissais pas ce monastère.
    J'avoue n'en avoir jamais vus d'aussi flamboyants!
    Bonne soirée, Andrée,
    Amitiés,
    Ramon

    RépondreSupprimer
  14. Grandiose , les yeux doivent se poser partout tant il y a à voir.
    Des sculptures ; starues dentelles , presque trop chargé il me semble .
    On doit se sentir petit aux pieds de cet édifice .
    Merci pour ce beau partage Andrée
    Bizz

    RépondreSupprimer
  15. C'est incroyablement immense , très ciselé, une architecture bien spécifique au Portugal. Merci pour le beau voyage

    RépondreSupprimer
  16. Époustouflant. Non seulement c'est grand et raffiné à la fois, mais en plus on dirait de l'or. Sauf les parties noircies. Merci du partage.

    RépondreSupprimer
  17. Et bien il y a eu des heures et des heures pour le faire. Quand je regarde les photos, une à une le mot décapité me vient. On est tellement habitué à voir des flèches , des cônes qui montent vers le ciel que les coupes droites, horizontales laissent perplexe.

    RépondreSupprimer
  18. Magnifique ! Que de travail toute ces sculptures, on dirait de la dentelle de pierre !

    RépondreSupprimer
  19. C'est vraiment grandiose. Que de travail et de savoir-faire !

    RépondreSupprimer
  20. oh que c'est beau....un endroit que j'aimerai bien visiter, mais je n'ai pas dit mon dernier mot, ce sera un jour peut-être....passe une agréable journée

    RépondreSupprimer
  21. c'est vraiment magnifique et immense

    RépondreSupprimer
  22. On se sent tout petit, c'est magnifique. En plus il y a une guide qui nous enrichie de ses connaissances.
    @mitié

    RépondreSupprimer
  23. De merveilleuses dentelles en effet, c'est absolument remarquable !

    RépondreSupprimer
  24. Je l'ai visité en 1965, j'avais alors 15 ans. Je ne me souvenais pas qu'il était aussi beau. La pierre est une vraie dentelle. Merci de ce partage qui m'enchante. j'ai hâte de voir les intérieurs. bisous EVELYNE

    RépondreSupprimer
  25. Superbe ensemble. Au vu du temps de construction, je comprends mieux le manque d'homogénéité.
    Belle découverte.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  26. De retour d'une escapade en Haute-Savoie, je viens admirer ce sublime cloitre, c'est vraiment une merveille d’architecture.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......