citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

mercredi 2 juillet 2014

La cabane de gardian


 Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .









Le gardian (du provençal gardian, littéralement « gardien ») est le gardien d'une 
manade camarguaise ou troupe de taureaux ou de chevaux élevée en semi-liberté et appartenant à un manadier.

Avant le xxe siècle, les gardians ont une tenue adaptée à leur travail et à la saison ; l'outil des gardians à pied est le bâton, celui des gardians montés est le 
trident ; leur habitation la cabane en roseaux. Ils sont souvent en sabots.Héritières des premières cabanes d'habitation apparues au xvie siècle en Camargue et apparentées aux cabanes de roseaux qui parsemaient au xixe siècle le littoral languedocien et roussillonnais, les cabanes de gardians étaient construites à l’aide des matériaux végétaux disponibles localement, et ce uniquement pour des raisons de coût. Les matériaux nobles, acheminés depuis les régions limitrophes, étaient réservés à la construction des mas .









La cabane de gardian du début du xxe siècle est un bâtiment à façade en abside à la toiture à deux versants inclinés de 45 %, dont la partie exposée au mistral est en abside et à croupe de façon à donner le moins de prise possible à celui-ci.
La couverture est faite de rangées de javelles de roseau des marais posés sur des lattes . Pour obtenir une meilleure étanchéité, une rangée de tuiles canal scellées au mortier vient souvent coiffer le faîtage, et un enduit de mortier à la chaux est appliqué le long de ce dernier, formant une chemise ou chape. Celle-ci a aussi comme avantages de réfléchir, par sa blancheur, les rayons du soleil, de protéger du vent le sommet de la toiture en le caparaçonnant et de réduire les risques d'incendie liés à la présence du conduit de cheminée.












Le chevron central de la croupe dépasse systématiquement le faîte de la toiture pour se retrouver coiffé d'une corne ou barré transversalement en forme de croix. Par grand vent, pour éviter que la cabane ne se soulève, on attachait au bout saillant de ce chevron, des cordes fixées au sol.

Les ouvertures sont étroites et il n'y a pas de fenêtre au nord. L'entrée est toujours en pignon. La porte en est en bois. Une toile contre le soleil et les moustiques est suspendue au-dessus du linteau en été.








Les cabanes visibles actuellement aux Saintes Maries de la Mer sont des variantes modernisées des cabanes à pignon en dur de la fin du XIXe et du début du xxe siècle, en particulier la trentaine qui sont visibles entre le front de mer et l'étang des Launes, bâties par les derniers maîtres cabaniers dans les années 1950-1960 à l'initiative du maire de l'époque, Roger Delagnes .










24 commentaires :

  1. Elles sont superbes et typiques entre toutes, un joli choix !
    Noua avons beaucoup aimé aller dans ces manades où l'amour des chevaux et de la Camargue est une profession de foi !
    Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  2. ah, j'aime bien tes explications toujours passionnantes, merci, Andrée

    RépondreSupprimer
  3. De bien belles toitures !!!
    et surtout des explications très intéressantes !
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Beau savoir faire artisanal !
    Belle après-midi à toi. Bises

    RépondreSupprimer
  5. Il doit faire bon séjourner en un tel lieu. Celles des Saintes Marie de la Mer sont resplendissantes sous le soleil.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  6. Image incontournable de la Camargue.
    Très bon séjour Andrée.

    RépondreSupprimer
  7. Un beau savoir faire pour ces très belles cabanes

    RépondreSupprimer
  8. Il y a de si belles choses à voir en Camargue, peut-être vas-tu voir de beaux flamants rose et autres beaux chevaux blancs. Profite bien !

    RépondreSupprimer
  9. Ces toits sont vraiment particuliers.
    J'aime beaucoup.
    Merci et bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  10. Je ne connaissais pas . ça fait de jolis toits et des petites maisons sympa
    bisous et bonnes vacances

    RépondreSupprimer
  11. Je te souhaite un bon jeudi.
    Bisoux

    PS : Je pense avoir terminé mes travaux à la fin de la semaine !

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour erato
    merci pour tes explications
    elles sont belles ces cabanes ,
    je te souhaite une belle journée

    RépondreSupprimer
  13. Belles photos et bonnes explications !

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Andrée , j'ai eu la chance de visiter la Camarque et de voir les gardians et les chevaux et taureaux en liberté , j'ai beaucoup aimé ! Je suis de retour de St Cyprien , bien contente de retrouver mon chez moi sans moustiques ! Bonne soirée Andrée , bisous

    RépondreSupprimer
  15. je n'ai jamais visité cette région, elle semble magnifique, merci pour toutes ces infos bien sympas. j'ai posté le nouveau thème de mon défi si cela te tente. bises. celine

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Andrée.
    Un bel article celà me ramène au mois de mai 2013 j'étais dans cette belle région , cette année je suis passée tout près .
    Bon WE a toi
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  17. je découvre, que de charme ces cabanes. Belles photos et explications. bonne soirée

    RépondreSupprimer
  18. Une très belle présentation
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  19. merci de cette très belle et riche présentation de cette cabane
    elle est très belle
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  20. Je ne connaissais pas du tout ces cabanes, les indigènes savaient construire économiquement, de plus ils étaient astucieux pour réduire les prises au vent. le résultat est trés beau, beaucoup ,aimeraient avoir un tel logis.
    Bonne soirée Andrée
    Latil

    RépondreSupprimer
  21. Ces cabanons sont pleins de charme et très astucieux pour lutter contre le mistral
    Bon lundi

    RépondreSupprimer
  22. Je ne connaissais pas du tout.
    Merci, erato.
    Ce doit être bien agréable de s'y mettre à l'abri.
    Bisous.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......