citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

vendredi 1 juillet 2016

L' été = voyages ( 3 ) ....


Nous continuons à parcourir Les Cyclades , la carte est ici , clic .

Nous allons visiter l' île de Naxos .











Naxos 
est une île grecque de la mer Égée appartenant aux Cyclades.

C'est la plus grande et la plus haute île de l'archipel. Elle est située pratiquement au cœur de l'Égée, à approximativement 140 km de la Grèce continentale .

La plus grande ville et port principal est Náxos, aussi appelée Chóra .

Naxos doit une partie de sa célébrité à la mythologie: selon la légende .

 L'île est riche : marbre et émeri sont exportés tandis que son agriculture produit la célèbre pomme de terre de Naxos, mais aussi des fromages, du miel et le Kitro, une liqueur de cédrat .



























De nombreux mythes sont en relation avec Naxos. Zeus, le dieu le plus important, naquit en Crète mais grandit à Naxos. Les habitants de Naxos avaient coutume de l'adorer et lui construisirent un temple sur la montagne Za (Zeus).


Lorsqu'une de ses maîtresses, Sémélé, mourut avant de pouvoir donner naissance à leur enfant, Zeus recueillit l'embryon et l'implanta dans sa cuisse. Quand le bébé, Dionysos, naquit à Naxos de la cuisse de Zeus, il fut mené par les nymphes Philia, Coronida et Clidi au sommet de l'île, qu'il bénit et rendit pour toujours fertile et riche en vignes.


















Un autre mythe concerne Ariane, la fille du roi de Crète Minos. Après avoir aidé Thésée à tuer le minotaure, elle s'enfuit avec le héros loin de la colère de son père. Arrivée à Naxos, elle s'y endormit et Thésée l'abandonna. Dionysos l'aperçut, il en fit sa femme. Une autre version du mythe rapporte qu'elle se suicida en se jetant d'une falaise de Chora…




La grande porte en face de la Chora , les locaux l’appellent Portara, la grande porte . La porte fut construite au VIème siècle av J.C. sur ordre du tyran Legdames. Elle devait appartenir à un temple érigé en l’honneur d’Apollon, mais la construction fut abandonnée lorsqu’une guerre éclata entre Naxos et Samos. Plus tard, les Chrétiens érigèrent une église sur les bases du temple abandonné.











Naxos fut un centre très important pour les Cyclades de 4000 à 1100 av J.C. La capitale a toujours été Naxos (Chora), mais on avait coutume de l'appeler "Calliopolis" (la meilleure cité) dans les temps anciens. 

 On dit que l'île tient son nom de son premier propriétaire, le roi Naxos, mais elle changea plusieurs fois de nom au cours de l'histoire: Dia (Zeus), Stroggily (ronde) et Dionysias.

 On dit qu'elle fut fondée un an avant Syracuse, en 735 av J.C., par un groupe de colons originaires de Santorin et de Chalchida (en Eubée).

 L'île était très réputée pour ses sculptures, parmi les plus connues desquelles on compte les fameux Lions de Délos.




 Le Kastro vu depuis l'îlot de Palatia .







 
En 501 av J.C., Naxos fut menacée par les Perses, mais elle y réussit à les tenir à l'écart un certain temps.
Onze ans plus tard cependant, les Perses envahirent l'île.
En 479 av J.C. elle devint membre de la ligue de Délos, qu'elle quitta en 466. Elle devint vassale d'Athènes jusqu'à la guerre du Péloponnèse et la défaite des Spartes. Elle tomba alors successivement sous le contrôle de différentes grandes cités, une fois encore Athènes, puis la Macédoine, les Egyptiens, et enfin Rhodes. Pour finir, elle fut conquise par les Romains en 41 av J.C.
Lorsque les Cyclades furent envahies par les Vénitiens, Naxos combattit 40 jours dans la forteresse byzantine de Apalyrou, mais les îliens se rendirent finalement et devient un Duché égéen sous le règne du vénitien Marcus Sanudos, duc de Naxos, en 1207.

Le duc construisit alors une nouvelle forteresse et la loi vénitienne resta en vigueur pendant plus de 300 ans.

































En 1564 l'île fut envahie par les Turcs, qui se contentèrent d'y prélever des taxes, alors que la loi vénitienne était toujours en vigueur, ce qui est mis en évidence par le fait qu'il reste encore de nos jours quelques catholiques dans l'île.

 En 1821, l'île acquit finalement son indépendance.






La tour « Glezos » ou « Crispi », une des dernières tours du kastro de Chora.

 
 
 
 
 
 







 
L'île a en outre un sable particulier qui permet la fabrication de papier de sable, exporté dans de nombreux pays de par le monde.








Le village de Apollona offre les vestiges d’un temple dédié à Apollon, avec une statue du dieu de 10 mètres de long, allongée au sol.














 







Le tissage, activité traditionnelle, fut très développé sur Naxos.

S'ils étaient peu brodés, les tissus naxiotes étaient cependant assez renommés, principalement ceux des villages d'Apiráthos et Moni où chaque maison avait son métier.
Aujourd'hui encore, les femmes de ces villages ont repris cette activité traditionnelle, produisant des tissus pour les vêtements, l'ameublement ou pour des sacs (les tagari)
En 1987, une vingtaine de femmes d'Apiráthos, avec l'aide de Manólis Glézos, une figure politique nationale originaire du village, ont créé une Association féminine d'artisanat dont l'idée était de sauver les techniques traditionnelles de tissage, broderie et confiserie. Le produit de leur travail artisanal est vendu dans une petite boutique à l'entrée du village .





































Le village d'Apiráthos est aussi connu pour sa poésie locale typique, les kotsakia : des chansons composées de deux octosyllabes iambiques ou trochaïques rimant.
Elles sont composées en toute occasion.
L'étude des plus anciennes et traditionnelles nous renseigne sur le mode de vie de l'île au cours de ces derniers siècles, comme sur les fêtes traditionnelles.
De plus, lors de ces fêtes, un concours de kotsakia s'improvise souvent entre les hommes cherchant ainsi à prouver leur intelligence et leur verve.
Les kotsakia ainsi qu'une autre forme de poésie locale (des poèmes de deux vers iambiques de quinze syllabes) sont accompagnés de musique jouée sur des instruments traditionnels et donnent lieu à des danses locales. Les plus connues sont celles du village de Koronída (ou Komiakí) : la Vitzilaiadistikos, une danse collective d'hommes lors du carnaval au son de la cornemuse et la Nikintrès proche du syrtos .




Le village d’Apirathos. Ses ruelles sont dallées de marbre blanc, ce qui accentue la bancheur du village. L’église Panagia Aperathitissa est magnifique .































 
 
La tour « vénitienne » d'Agia, dans la campagne naxiote, ayant appartenu à la famille Kókkos au XVIIe siècle .
 
 
 



































 A bientôt , pour une autre destination.























17 commentaires :

  1. Que de belles légendes, avec tous ces beaux paysages !
    Merci pour tes magnifiques photos et toutes les explications.
    Je me suis régalée : que du bonheur.
    Je donne le lien à ma petite fille qui part en Grèce le 10.
    Bonne fin de semaine, avec du soleil dans le coeur !
    Bisoux, chère andrée

    thidom

    RépondreSupprimer
  2. ca me fait rever !!!!!!!!! bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Bien mieux que n'importe quel guide (du Routard, ou pas), c'est magnifique !
    Ma valise est prête...

    RépondreSupprimer
  4. Quel magnifique voyage, quelles belles photos, j'ai toujours rêvé d'y aller...
    Bises Andrée

    RépondreSupprimer
  5. Merci de nous permettre de nous evader avec ce très bel article
    Cela donne des envies de partir !
    Bises Andrée

    RépondreSupprimer
  6. Un passionnant reportage , des photos superbes pour un lieu enchanteur! Cela fait rêver!
    Bises Erato

    RépondreSupprimer
  7. Une page très riche... j'ai adoré cette visite. Images, légendes, artisanat, rien ne manque pour que je sois heureuse de l'avoir faite grâce à toi.
    Bises et douce journée erato. Merci pour tout.

    RépondreSupprimer
  8. magnifique découverte , un voyage en image fort bien documenté
    merci

    RépondreSupprimer
  9. Un beau voyage fort bien documenté
    Bel après midi

    RépondreSupprimer
  10. Superbe voyage ! merci pour les explications et la visite en photos, ça fait rêver !
    bisous et bon week-end

    RépondreSupprimer
  11. Quels richesses d'Histoires, de mythes et de vies...

    On ne peut être insensible devant tant de beauté.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  12. C'est comme si on y était avec ces belles photos.
    Bon mois de juillet à toi. Bisous

    RépondreSupprimer
  13. magnifique série de photos, une destination qui me plairaît!
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  14. J'aime beaucoup le petit chat sur sa chaise bleue.

    La porte au milieu du désert semble surréaliste.

    C'est tout de même terrible que l'histoire d'un pays ne soit qu'une suite de guerre. La vie ne nous apprend rien. Les siècles servent juste à perfectionner les armes non à grandir l'humanité des hommes. Absolue désolation.

    Pour ce qui est du décor, je suis quelqu'un qui a besoin des arbres, leur absence me met mal à l'aise, donc ce paysage me dérange plus qu'il ne me séduit. Le dépouillement me fait peur ?

    RépondreSupprimer
  15. Des régions arides que tu as su mettre en valeur.
    Bises du jour Andrée !

    RépondreSupprimer
  16. Un billet qui fait rêver de vacances, de ciel bleu et de chaleur. J'adore les photos avec les chaises bleues et le coucher de soleil avec ses teintes rosées. Un billet riche en informations. Je ne connais pas le papier de sable, jamais entendu parler. Merci pour ces belles photos et cette culture. Bises bonne journée et à bientôt pour la suite. EVELYNE

    RépondreSupprimer
  17. Quel beau reportage. Ca donne vraiment envie d'y aller. merci

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......