citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

dimanche 14 août 2016

Et si j'étais .... un métier ....




Une nouvelle parution sur mon autre blog , " instantané " , clic .






Défi chez Khanel 3 , clic .
 
 
 
 
 
 
 
Et si j'étais un potier ....
 
 
 
 
L'invention de la poterie date de la Préhistoire : on situe cette découverte de façon indépendante dans plusieurs régions du monde :
- en Chine vers 20 000 av. J.-C .(tessons de terre cuite probablement utilisés pour la cuisine par des chasseurs-cueilleurs dans la grotte de Xianrendong  ) ,
- au Japon vers le XIe millénaire av. J.-C., pendant la période Jomon et en Asie Mineure, vers le VIIIe millénaire av. J.-C..
- au Proche-Orient, elle serait apparue vers le Xe millénaire av. J.-C..

Un autre foyer d'invention, situé en
Afrique saharienne, a quant à lui été daté du VIIIe millénaire av. J.-C..
Par ailleurs, des découvertes récentes le long du fleuve Amour, dans l'est de la Russie, ont révélé des traces de céramique. Ces dernières ont été datées de 13000 av. J.-C., mais leur conception laisse à penser que les traditions céramiques seraient encore plus anciennes.

En
Amérique du Sud, la céramique apparait vers 3500 av. J.-C. en Colombie et en Équateur.
En Mésoamérique, l'apparition des premières poteries est plus tardive : vers 1500 av. J.-C., au cours de la phase Purrón dans la région de Tehuacán.

Dans tous les cas, bien que la découverte de la céramique soit largement antérieure (vers le XXXe millénaire avant notre ère
), l'apparition de la poterie est intimement liée à la sédentarisation des populations et au besoin croissant de récipients destinés à la conservation des récoltes ou à la cuisson des aliments .









Entre 3500 et 3450 av. J C., la poterie subit une véritable révolution avec l'introduction du tour de potier, au Proche-Orient grâce à une nouvelle population venue du croissant fertile, et en Chine entre 3000 et 2000 av. J.-C.grâce à la culture de Longshan,. Entre 2900 et 2300 av. J.-C., durant l'âge du bronze, on trouve des traces de décoration à base d'engobe.

Au
Moyen Âge, les poteries sont des objets domestiques omniprésents : à la cuisine (jarre, cruche, oule, coquemar), à la table à manger (pichet, écuelle, jatte, plats, réchauffoir) où leur étanchéité est assurée par la glaçure, chez l'apothicaire (albarello, pots à onguents), couvre-feu, lampes de terre cuite, gourdes et tonnelets, instruments de musique, jouets et jeux, etc.
Ce matériau est privilégié pour l'abondance de la matière première, son faible coût et sa facilité de fabrication permettant de réaliser des objets en série. Dans le domaine de la conservation des liquides et aliments, elle est concurrencée en Europe à partir du xive siècle par le grès plus imperméable.
























































 
 
 
 
 





Le potier

Avec dix doigts agiles je façonne l’argile
Je fais tourner la terre mon métier c’est potier
Je mets un bloc de terre informe sur mon métier
Et fais naître une forme aussi belle qu’utile

Ainsi que la terre tourne sur son axe incliné
Je donne vie à l’argile quand je la fais tourner
Je mêle l’eau à la glaise je brasse de la boue
La boue se change en or quand celle-ci tient debout

La critique est facile mais l’art est difficile
Avec sensualité je malaxe la terre ocre
Si je me montre habile elle se livre docile

Mais se montre vilaine si mon art est médiocre
Je fais des œuvres utiles mon art n’est pas futile
Mais hélas rien ne dure et l’argile est fragile
 
Alain Hannecart
 
 








Le potier

Si tu veux voir un vase aux belles formes naître,
Suis-moi dans l’atelier jusqu’à cette fenêtre
Où l’ébaucheur travaille assis devant le jour,
Il jette un pain de terre onctueux sur son tour,
Le mouille, et, résistant à l’effort du mobile,
Elève entre ses mains la frissonnante argile.
D’un pouce impérieux, il l’attaque en plein cœur,
La creuse et la façonne au gré de sa vigueur,
Regarde, sous l’active étreinte qui la guide,
Le vase épanouir sa grâce encor liquide,
Tandis qu’il l’arrondit de la paume au dehors,
Ses doigts joints et courbés en polissent les bords.
L’argile cependant sans relâche arrosée,
Comme un miroir voilé reflète la croisée.
Souple et svelte, le col jaillit des flancs égaux ;
Il chemine en faisant onduler ses anneaux.
Menée au plus haut point déjà, sa tige molle
Expire, et le potier la renverse en corolle.
Le tour s’arrête. Alors, et prenant un répit,
L’humble maître, content de son oeuvre, sourit.

Charles Guérin. ( 1873 - 1907 )




                                                                 Bon dimanche à tous .






 
 
 
 

23 commentaires :

  1. Un très beau métier où il faut beaucoup "d'argilité" ! ;-)
    Très jolis poèmes et j'adore le vase de fin.
    Bon dimanche, avec encore le lundi pour se reposer ... ou pas.
    Bisoux, chère andrée
    thisom

    RépondreSupprimer
  2. je suis très admirative de voir ce qu'ils font comme joli travail, j'ai voulu essayer, je suis restée 3 ans au cours de poterie à raison de deux heures par semaine....sans résultat concluant....je ne suis pas assez douée, belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ce pot avec l'oiseau il est vraiment superbe !
    Dans le temps je faisais de la poterie et de la céramique, et puis j'ai été malade et j'ai arrêté car il est vrai que les produits pour colorer la terre sont assez toxiques, mais ça me plaisait beaucoup
    Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  4. une bonne documentation, de belles photos, de beaux poèmes...merci !

    RépondreSupprimer
  5. Superbe article comme d'habitude !!
    J'adore regarder ces potiers
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Très bon choix... et superbes images !
    J'aime aussi beaucoup les poèmes que tu as choisis.
    J'admire ces artisans, ces artistes, qui savent en partant de l'argile créer de si jolis objets.
    Passe une douce journée. Bisous.

    RépondreSupprimer
  7. j'avoue que j'adorerais me lancer dans cette expérience de la poterie. tous les ans, il y en a un qui fait des démos à St sever, je reste toujours devant son stand...mais on ne peut pas tout faire non plus. grande première pour ma fille en effet, c'est courageux de sa part, elle a déjà eu plein de compliments au moment de l'accrochage. ici la chaleur est revenue, cela fait du bien. pas trop de temps pour les blogs ces derniers jours. bises. celine

    RépondreSupprimer
  8. Ah que j'aime les mains de la potière au travail. C'est d'une telle perfection et d'une certaine sensualité que de façonner la terre !
    Ce doit être un métier magnifique qui fait revenir... sur terre, tout en y apportant sa touche de poésie.
    Tu ferais une potière admirable, Erato.
    Beau dimanche,
    eMmA

    RépondreSupprimer
  9. superbe le résultat final. Si j'étais un métier, ce serait forcément un métier avec des mains qui créent. J'aurais adoré faire des costumes de théâtre. bon dimanche, bises EVELYNE

    RépondreSupprimer
  10. Un très beau métier créatif .
    Belle journée Andrée

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Andrée , j'ai déja vu des potiers au Maroc , c'est interessant de les regarder faire ! Tu es aussi de garde , moi je ne garde pas les enfants juste la maison et les animaux plus bien sur arroser le jardin ça passe le temps ! Bon dimanche et a bientot , bisous

    RépondreSupprimer
  12. Bravo c'est un très beau métier et des plus utile en tous cas dans les temps anciens puisque dans ces récipeint étaient gardé les récolte et autre besoin a la survie. Bel article. Bisesssssss

    RépondreSupprimer
  13. J'adore visiter les magasins de poterie, il y a de si jolies choses.
    Belle soirée dominicale à toi. Bisous

    RépondreSupprimer
  14. C'est magique de voir naître d'un tas d'argile des formes sur un tour. Maîtrise et habileté de l'artisan. Il faut des années pour que les mains obéissent et se souviennent quel que soit l'art pratiqué.

    RépondreSupprimer
  15. Bon lundi, ... comme les autres, ... pour moi.
    Bisoux, chère andrée
    thidom

    RépondreSupprimer
  16. tu montres bien le côté sensuel de la mer sur la terre
    photodilettante

    RépondreSupprimer
  17. c'est un très très beau métier que ce lui de potier, nous avions fait faire nos assiettes à Vallauris et avions visiter la porterie, ce fut un vrai régal pour les yeux...doux lundi

    RépondreSupprimer
  18. Des belles oeuvres. Merci pour mon défi, c'est parfait. Je suis absente. A bientôt

    RépondreSupprimer
  19. Des belles oeuvres. Merci pour mon défi, c'est parfait. Je suis absente. A bientôt

    RépondreSupprimer
  20. J'admire ces artisans qui réalisent des chefs d'oeuvre. Ce sont de véritables artistes: un travail très délicat avec les mains.
    Jolie poterie pour le résultat final.
    Un bien intéressant reportage avec des poèmes à la gloire de ce métier.
    Bises et bonne journée Andrée !

    RépondreSupprimer
  21. magnifique reportage ! je n'en ai pas vu à l'oeuvre depuis longtemps mais je me souviens avoir toujours été fascinée par ces gestes à la fois précis et créatifs bises et belle fin de semaine

    RépondreSupprimer
  22. J'ai adoré ! beaux textes, belles photos, bel art, merci pour ce joli partage bien présenté...comme cette belle poterie décorée délicatement...tu as compris j'aime cet art

    RépondreSupprimer
  23. Si j'étais un métier je serais écrivain mais pas potier, c'est sur.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......