citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

samedi 30 août 2014

Photo de la semaine ....

 Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .





Pour la communauté  d' Amartia " , clic pour voir les autres participants .








Une photo pour Amartia , avant de faire un article plus complet .


Un champ de sorgho qui roussit au soleil !








Les champs sont coquets

Ils changent de parures selon les saisons

Leurs couleurs enchantent le regard

La blondeur des blés

Le jaune éclatant des tournesols

Le rouge du sorgho !

Tandis que les tournesols honteux ,

Se recroquevillent et baissent la tête

Le sorgho , avec élégance ,

Offre une palette de couleurs

Du vert tendre au brun foncé .










Le sorgho commun est une graminée très répandue à l’état sauvage sous les climats tropicaux et subtropicaux. Depuis des siècles, les peuples d’Afrique et d’Asie utilisent ses graines pour leur alimentation.

Aujourd’hui, le sorgho est cultivé sur tous les continents, sous un nom parfois différent : le gros mil en Afrique, le millet indien en Asie ou encore le blé égyptien au Moyen-Orient.








La domestication du sorgho a vraisemblablement eu lieu il y a plusieurs millénaires en Afrique, au Sud-est du Sahara.

Le sorgho a été domestiqué environ 8 000 ans avant J.-C., en Éthiopie et au Soudan. Les plus vieux restes archéologiques de cette céréale ont été trouvés à la frontière entre le Soudan et l’Égypte et ont été datés à plus de 6 000 ans avant J.-C. Le sorgho a ensuite été emporté au gré des migrations vers l'Afrique de l'Est et du Sud, via les Proche et Moyen Orients 4 500 ans avant J.-C.








 


Dès le troisième millénaire avant J.-C., les différentes variétés de sorghos auraient gagné l’Asie : l'Inde et le Pakistan, 3 000 ans avant J.-C., puis la Chine, un millénaire plus tard.

L’arrivée du sorgho en Europe se situerait vers 2 000 ans avant J.-C., à l’époque romaine.

Transporté en Amérique à l’époque des grandes découvertes au XVIe siècle, le sorgho est véritablement diffusé qu’à partir du XIXe siècle, notamment aux États-Unis.











 
Le sorgho est une plante de 1 à 3 mètres de haut, à tige cylindrique pleine portant une inflorescence terminale en panicule compacte. Celle-ci regroupe des épillets d'une ou deux fleurs bisexuées.














Poème composé en 1969 par un forgeron africain de 70 ans ( région d' Abalaq ) , après l'une des premières distributions du sorgho  envoyé par les Etats Unis  pour aider les populations victimes de la sècheresse   :

" J ' étais sur mon chameau dès que le jour a lui .

On a distribué le sorgho, je suis resté assis .

J' ai regardé jusqu' à la fin , mais sans rien obtenir .

Le chef de poste, je ne subirai pas de violence de lui

Pour une ration de sorgho d' Amérique !

Je sais encore garder ma dignité devant autrui. "







Bon week - end .






 



jeudi 28 août 2014

* InstantS de Juillet et Août * ....


Pour la communauté de Chat Bleu , clic , les mosaïques de chaque mois , qui nous propose pour ces mois-ci  " Vive les vacances "  .









L'air en conserve


Dans une boîte, je rapporte
Un peu de l'air de mes vacances
Que j'ai enfermé par prudence.
Je l'ouvre ! Fermez bien la porte

Respirez à fond ! Quelle force !
La campagne en ma boîte enclose
Nous redonne l'odeur des roses,
Le parfum puissant des écorces,

Les arômes de la forêt...
Mais couvrez-vous bien, je vous prie,
Car la boîte est presque finie :
C'est que le fond de l'air est frais.




                          Jacques  Charpenteau




 
 

mercredi 27 août 2014

Retour ....

 Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané ", clic.





Partir , apporte une grande excitation !

Revenir , apporte un grand bonheur !

Retrouver sa maison ,

                 ses repères ,

                 les odeurs familières ,

                 ses amis !


Pendant que je rangeais les valises

Vanda , à peine , les quatre pattes posées à terre,

Partait à la recherche de Vagabond  , clic !

Inquiète , elle furetait dans tout le jardin ...

Introuvable !

Ne voulant pas rentrer

Je la laissais à ses recherches !

Puis ..........


Mamie , viens vite , il est là !






Tu crois qu'elle t'entend ?







Je ne la vois pas !




  




Si tu savais comme tu m'as manquée ! Comme j'ai eu peur !




    



Tout est bien  .... la vie reprends son train - train .... pour mieux repartir!

A bientôt chez vous , douce journée .


dimanche 24 août 2014

Trafic ....

 Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .



Grand jour des retours de vacances !

Un trafic intense est signalé

Tant sur l'autoroute






Où tout le monde est à touche-touche ....








Que sur le réseau secondaire qui sature aussi !







Certains sont partis un jour plus tôt pour éviter l'encombrement!








Attention ! les arrêts fréquents , la chaleur , la fatigue peuvent occasionner la somnolence !








Méfiez- vous les aires d'autoroute sont bondées , il y a peu de place pour s'arrêter !








Alors , un conseil , munissez - vous de patience et de bouteilles d'eau !








Bon  dimanche .

Bon  retour .



samedi 23 août 2014

Photo de la semaine ....



 Une nouvelle parution sur mon autre blog , " instantané " , clic .



Pour la communauté d' Amartia , clic pour voir les autres participants .




Promenant dans les magnifiques villages des Causses

J'ai été curieusement intriguée

Par de magnifiques chardons cloués sur les portes .





Saint Guilhem le Désert



La Cardabelle, appelée aussi Carline à feuilles d'acanthe, appartient à la famille des artichauts. 

Cardouille et cardon sont les autres noms désignant la fleur de cette plante sauvage du pourtour méditerranéen. 

Les bergers Caussenards, éleveurs de moutons, la cueillent pour son cœur comestible et se servent des feuilles épineuses pour démêler ou carder la laine de leurs troupeaux.
Cette plante comme le tournesol a la particularité de capter la lumière solaire en s'ouvrant en son centre. Mais celui-ci se referme lorsque tombe l'humidité et qu'arrive la pluie. Les paysans  se plaisent à dire de ce chardon, qu'il est le baromètre du berger et c'est donc un fin météorologue!

La cardabelle une fois séchée est, dit-on, un porte bonheur que l'on accroche volontiers à la porte de sa demeure. Les éleveurs  l'appellent "le soleil des herbes". Ils la clouent à l'entrée des granges et des étables, elle veille ainsi sur les animaux! 

La cardabelle est en voie de disparition et est désormais protégée .







Je vous souhaite un beau week - end .






vendredi 22 août 2014

Lou Camin di Capitello ....

Villetelle - Hérault .





Découverte de 6 capitelles, totalement restaurées en 2001.

Témoignage d'une époque où les garrigues était exploitées par les paysans pour planter oliviers, vignes et arbres fruitiers,

Les capitelles font partie intégrante du paysage du Languedoc-Roussillon. De dimensions et de formes très différentes, elles furent utilisées occasionnellement ou de façon saisonnière pour abriter le berger de la pluie ou du soleil, les récoltes au moment de leur cueillette ou le chasseur pour s’y cacher.










"Autrefois, les gens pauvres ont épierré les terres les plus ingrates et les plus rocailleuses pour y
constituer l’ager, c’est-à-dire la terre à blé. De ce travail acharné, il nous reste aujourd’hui des clapas (amas de pierres) et des abris « en pierre sèche » appelés capitelles.

Comme l’indique l’expression « en pierre sèche », les capitelles ont pour matériau la pierre tirée du sol et pour technique de mise en oeuvre la maçonnerie à sec, c’est-à-dire sans liant.

Elles n’offrent de ce fait aucun moyen de datation et seule l’étude de quelques dates gravées sur leur linteau ou leur dalle faîtière permet d’émettre des hypothèses quant à l’époque de construction .










La capitelle double est rare .Elle a la particularité d'avoir deux pièces en enfilade .














La basse : accolée à un mur , cette capitelle basse et trapue , s'ouvre par un passage étroit , qui impose à celui qui veut y pénétrer de s'accroupir ou de se courber.
La voûte à encorbellement est constituée de pierres plates disposées pour former des assises circulaires, chaque assise reposant en surplomb sur la précédente .Les pierres sont posées inclinées vers l'extérieur pour assurer l'étanchéité .Une grande pierre plate termine la fausse voûte.










 Le clapas : c'est au bout d'un clapas ( amas de pierre ) , que l'on découvre cette capitelle.























En délit . Ce terme désigne les pierres supérieures posées verticalement au sommet de cette capitelle encastrée dans un clapas. Cette disposition empêchait les chèvres de passer car elles se coinçaient les pattes entre les pierres. 



















Plan  carré . La plus courante dans la région , son toit est légèrement bombé.






La Tine . La capitelle -cuve ou " tine " est typique de la région nîmoise .Si elle pouvait servir à entreposer provisoirement la récolte d'olives ou le produit de la vendange , sa forme particulière laisse penser qu'elle devait également permettre le stockage de l'eau de pluie , grâce au plan incliné qui la ceinture. A l'intérieur , le sol était à même le rocher afin de constituer la réserve d'eau.












Belle  journée .



mercredi 20 août 2014

Choix ......


Pour profiter de la beauté du cirque de Navacelle

Dans la garrigue parfumée

Les sentiers rocailleux 

Permettent d'accéder à des belvédères

Tout autour du cirque .


















Dans cette nature sauvage et protégée

Si nous avons le choix du sentier

Les insectes ont aussi le choix de leurs envies !




Une fleur bleue ?








Une fleur jaune ?







Une fleur rose ?









Ou tout simplement se fondre dans l'élément naturel pour méditer ?













Bientôt , un article sur Navacelle et son cirque .