citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

jeudi 6 août 2015

Le Bufonidae ....





Ou crapaud commun !


Il vient coasser à ma porte vitrée

Chaque soir  , quand la nuit descend

Il est fidèle et touchant !

Que veut-il ?





Les crapauds descendraient d'un ancêtre commun sud-américain qui vivait il y a plus de 10 millions d'années. Mais ils ont depuis lentement colonisé presque tous les continents. Ils sont absents ou récemment introduits par l'homme à Madagascar (île de Victor Fadin), en Australie, dans les petites îles isolées et dans quelques grandes îles du Pacifique.








Les crapauds du genre Bufo sont de gros amphibiens reconnaissables aux pupilles horizontales, à la peau rendue très verruqueuse par les nombreuses glandes granuleuses qui y sont implantées, et aux glandes parotoïdes volumineuses situées derrière les yeux . Toutes ces glandes sécrètent une substance laiteuse et irritante lorsque l'animal est maltraité, ce qui le protège en partie contre les prédateurs.
Les crapauds marchent et ne bondissent pas ; les mâles, bien plus petits que les femelles, se dressent fréquemment .
Au début du mois de mars, les crapauds communs quittent les bois où ils ont hiberné, et gagnent les étangs pour s'y reproduire. L'accouplement axillaire peut débuter lors de cette migration . Les œufs sont pondus en longs cordons doubles gélatineux .
Les jeunes crapauds communs présentent des verrues rousses durant quelques années  ; ils se reproduisent vers l'âge de trois ans. Le crapaud commun se nourrit de divers invertébrés, dont les limaces ; c'est donc un auxiliaire très utile du jardinier.














Cet animal ne présente normalement aucun danger pour l’homme, et il se révèle même être très utile dans l’écosystème de nos jardins.

On ne peut cependant pas nier que les glandes qui entourent ses verrues secrètent un venin, parfois capable de tuer un chat ou un chien.
Le plus souvent, l’odeur nauséabonde suffit à repousser les autres animaux, mais lorsque ce n’est pas le cas et qu’un animal entre en contact avec ce venin, il se retrouve généralement paralysé. Certaines espèces, comme le hibou, la couleuvre ou même le corbeau ne sont pas sensibles à ce venin et sont naturellement immunisées. 









Le crapaud ne vit pas toujours seul. C’est en été qu’il mène une vie solitaire, mais arrivé à l’hiver, il est fréquent qu’il se regroupe avec d’autres crapauds.
Vers octobre, le crapaud recherche un endroit où il pourra passer l’hiver à l’abri du froid et des intempéries.
En cas d’absence d’abris naturel, il n’hésitera pas à creuser un trou à l’aide ses pattes postérieures, pouvant aller jusqu’à une cinquantaine de centimètre de profondeur. Le crapaud est alors capable de rester terrer dans son trou deux mois entier, ne dormant pas complètement, mais vivant seulement sur ses réserves de graisse.
Ce n’est qu’au printemps suivant que le crapaud commun reprendra une alimentation normale.











Le crapaud vit la plus grande partie du temps à l’air libre, et non sous l’eau . Ainsi, le milieu aquatique lui est surtout utile à la reproduction, mais le reste du temps le crapaud évolue dans des bois, des près, des jardins. Il s’agit d’un animal nocturne, qui reste le plus souvent à l’obscurité durant la journée, bien à l’abri dans une cachette. Pour se déplacer, le crapaud procède par petit bond d’une quinzaine de centimètre, mais c’est un animal extrêmement agile capable de franchir sans grandes difficultés des clôtures et des murs.










Le crapaud commun est encore loin d'être une espèce menacée, mais la pollution des eaux nuit à son environnement et à son développement puisque le milieu aquatique est essentiel à sa reproduction.





Sur les bords de la Marne
Un crapaud il y a
Qui pleure à chaudes larmes
Sous un acacia.
— Dis-moi pourquoi tu pleures
Mon joli crapaud ?
— C’est que j’ai le malheur
De n’être pas beau.
 
Sur les bords de la Seine
Un crapaud il y a
Qui chante à perdre haleine
Dans son charabia.
— Dis-moi pourquoi tu chantes
Mon vilain crapaud ?
— Je chante à voix plaisante,
Car je suis très beau,
Des bords de la Marne aux bords de la Seine
Avec les sirènes.
 
                       Robert  Desnos

 

20 commentaires :

  1. Très beau ? Non, mais bien sympa de venir te rendre visite.
    C'est peut-être un prince charmant ??? !
    Bon jeudi, Andrée
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ thidom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas d'image...
    Bonne journée Andrée je reviendrai

    RépondreSupprimer
  3. La visite d'un prince...
    Magique!

    RépondreSupprimer
  4. je viens d'apprendre beaucoup de choses sur le crapaud même au dépend de nos amis chats et chiens qui ont le malheur de les approcher, merci des infos.
    Copier/Coller : En ce moment j'ai mes petites filles, la semaine prochaine mon petit-fils, donc des sorties, un peu moins présente sur les blogs, disons que je profiterai du matin pendant leur fin de nuit pour essayer de vous rendre visite, comme je le fais ce matin.
    à bientôt
    Lyly

    RépondreSupprimer
  5. je n'en ai pas vu cet été dans mon jardin pourtant j'en avais un qui était très fidèle et qui venait jusque sous ma véranda.
    Merci pour ce chant que j'avais presque oublié et que j'ai pourtant si souvent chanté quand j'étais jeune.
    Je suis comme beaucoup bien occupée cet été et la canicule me fatigue énormément,
    bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Sympa toutes ces informations , je ne connaissais pas tout ..
    Bonne journée Andrée
    Bises

    RépondreSupprimer
  7. Il vient chercher la princesse qui le délivrera de son état !!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  8. houla.....pour une fois je suis passée vite sur tes photos car beurkkkkk je n'aime pas voir ce crapaud de près....LOL
    par contre j'ai lu avec intérêt tes infos et je ne savais pas pour le chat ou le chien
    il y en avait qui venait l'an passé vers la niche de ma chienne, on a eu de la chance alors....???!!!!
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  9. J'en ai eu un sur ma terrasse il y a quelques mois.
    Ton article est bien documenté !
    Merci et bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Andrée , je ne suis pas fan de ces crapauds j'en ai méme un peu peur ! J'espére que tu vas bien , pour moi on a enfin trouvé au bout de 7 mois pourquoi ma plaie au pied ne se fermait pas , j'ai un staphylocoque assez rare ( lugdusensis ) et aucun docteur que j'ai consulté n'a eu l'idée d'un prélévement , a l'hopital il voulait me greffer , heureusement j'ai pris d'autres avis , c'est incroyable et je suis furax méme envers mon médecin , elle aurait pu y penser , j'ai du aller voir un dermato qui de suite m'a fait faire ces examens ! Enfin on verra si maintenant avec le traitement ma plaie va se fermer sans probléme ! Bonne fin de semaine Andrée , bisous

    RépondreSupprimer
  11. Une rencontre qui peut surprendre dans le noir
    Bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  12. Il n'a pas peur du photographe ce crapaud.
    Bonne fin de journée à toi. Bisous du jeudi

    RépondreSupprimer
  13. Je ne m'en ferai pas un copain au jardin... Je le déplacerais.

    RépondreSupprimer
  14. Cela m'arrive quelques fois par an, tous les ans, le soir d'ouvrir ma porte et d'y trouver derrière ce prince charmant là.
    Je trouve cela bien plus attendrissant qu'un bouquet de fleur sur mon paillasson.

    RépondreSupprimer
  15. Un joli poème et de belles photos pour cet animal si mal traité et méconnu.
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
  16. J'en ai eu un pendant 2 ans dans mon jardin , il venait boire au tuyau d'arrosage . Ces sont des animaux bien placides.
    Bises Erato

    RépondreSupprimer
  17. J'étais loin de tout savoir... alors, merci, erato.
    Je crois bien n'en avoir jamais vu "pour de vrai"... alors que j'ai vu des grenouilles.
    Passe une belle fin de semaine. Bisous.

    RépondreSupprimer
  18. il a une belle couleur ce crapaud

    RépondreSupprimer
  19. J'en ai vu un en déplaçant les poubelles du gîte pour balayer l'endroit. A l'aide d'un petit carton,je l'ai mis dans l'herbe un peu plus loin. Je suppose qu'il est allé chercher la fraîcheur ailleurs.
    Etonnante cette visite quotidienne !
    Bises et bonne fin de dimanche Andrée !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......