citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

samedi 31 août 2019

24 heures photo ....

Communauté gérée par Patricia, clic .





Heureusement ...
Les écrits restent!!











Profitez bien de ce dernier jour du mois d'août .

Bon week end à chacun.



samedi 17 août 2019

24 heures photo ....








Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané" , clic .



Communauté gérée par Patricia , clic .





Instant gourmand !
Pourquoi faire des confitures
Quand on peut déguster sur place !



clic sur la photo


Beau week end à chacun .






samedi 10 août 2019

24 heures photo ....

Communauté gérée par Patricia , clic.




Sud Ardèche
Passe temps de l'été
Regarder passer les touristes!!









Beau week end 

Prenez garde à la chaleur

Soyez prudents sur les routes.








jeudi 8 août 2019

Douleur ....


15 ans 
Nos chemins se sont rencontrés,tu étais un tout petit bébé .

15 ans
D'amour
De bonheur
De partage
De jeux 
De protection

15 ans 
D'insouciance de ce moment terrible

15 ans 
Une amitié profonde
Une confiance totale

15 ans 
D'une grande gentillesse

Merci ma chère Vanda
Pour ces moments heureux 
Ce soir , il y aura une belle étoile de plus 
Je te souhaite de trouver la paix .








lundi 5 août 2019

Ascension ....

S'élever
Regarder plus loin




Ouvrir la lourde porte 





Admirer les chefs d'oeuvre architecturaux
Gravir les marches patinées d'Histoire










Savourer les dernières marches
S'émerveiller



Un paysage magnifique
Une Dordogne majestueuse














Mais , il faut redescendre ...




Et laisser les clefs de l'évasion !






Le château de Beynac est situé  dans le département de la Dordogne  (Périgord noir).  Il a été classé  monument historique le 11 février 1944 .

C'est une construction médiévale, d'allure austère, perchée sur le haut d'un plateau calcaire dominant le bourg sur la rive droite de la Dordogne. Le château présente la forme d'un quadrilatère irrégulier prolongé au sud par un bastion en éperon. Le sévère donjon, garni de créneaux, date du XIII° siècle. Protégé du côté du plateau par une double enceinte, le château surplombe la Dordogne de 150 m.

Le château fort est bâti dès le XII° siècle par les barons de Beynac pour verrouiller la vallée. L'à-pic étant suffisant pour décourager toute escalade côté vallée, les défenses s'accumulèrent côté plateau : double enceinte crénelée, double douve dont l'une approfondissait un ravelin naturel, double barbacane .

À l'époque de la guerre de 100 ans, la forteresse de Beynac est l'une des places fortes françaises. La Dordogne sert alors de frontière entre France et Angleterre ; non loin de là, de l'autre côté de la Dordogne, le château de Castelnaud, rival de Beynac, était aux mains des Anglais.


La terrasse de l'éperon

Voici le véritable trésor de Beynac : la vue imprenable offerte aux Seigneurs depuis les hauteurs de la Forteresse.
C'est ce point de vue unique sur la vallée qui fut à l'origine du premier donjon, c'est ce point de vue qui fit la puissance et la force de Beynac, c'est en lui que se fonde tout l'esprit de la plus authentique forteresse du Périgord. Car ici plus qu'ailleurs, le Château et la vallée ne font qu'un.











samedi 3 août 2019

24 heures photo ....








Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .



Communauté gérée par Patricia , clic .




Plage privée !





Beau week end à chacun et un mois d'août agréable.




samedi 27 juillet 2019

mercredi 24 juillet 2019

Bien commencer sa journée ....

Se lever tôt , comme le soleil




Je peux ?




Et hop !!




Quel bonheur !








Je rentre ??????



Eau de vie 


La naissance
C'est une source qui jaillit de la montagne
Et autour de laquelle
La nature resplendit

L'enfance
C'est un filet d'eau qui bondit de toutes parts
Sans pouvoir échapper
A l'appel de la vallée

L'adolescence
C'est un ruisseau qui cherche son lit
Au milieu des rochers
Et au milieu des prairies

L'âge mûr
C'est une rivière qui grandit lentement
Mêlant parfois son flot
A celui d'une autre rivière
Pour être toutes deux plus fortes
Et pouvoir aller plus loin

La vieillesse
C'est un fleuve qui coule paisiblement
Repensant à son long périple
Depuis cette lointaine montagne

Mais
Quel que soit le fleuve
La rivière ou le ruisseau
Le filet d'eau ou la source
Ils arrivent tous
Tôt ou tard
Là où tant d'autres sont déjà allés
Là où tant d'autres se sont déjà retrouvés
Dans l'océan.

Cyprien Raphaëre



samedi 20 juillet 2019

24 heures photos ....


Communauté gérée par Patricia , clic .





Prenez un panier
Je vous emmène
Au paradis des délices !


clic



Bon week end à chacun .






vendredi 19 juillet 2019

Clair-obscur ....








Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .





“Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.”

Jean-Paul  Sartre


















samedi 13 juillet 2019

jeudi 11 juillet 2019

Vergerettes ....


Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic.





 clic sur les photos









Un amour de pâquerette,

Je connais un endroit, un petit coin de pré,
Où chaque année, renaissent de jolies pâquerettes,
Toutes petites, humides, dans l'herbe fraîche,
Elles sont là, toutes frêles près d'un grand chêne.

Mais il y en une, parmi ces petites fleurs,
Qui par mégarde a laissé accrocher son cœur,
Être là, près de son chêne, tout près de son cœur,
Et de le voir chaque jour, est tout son bonheur.

Du grand chêne elle est amoureuse pâquerette,
Elle est toute timide, bien fragile,
La petite pâquerette a besoin de tendresse,
Et lui, le grand chêne, étend ses bras sur elle.

Elle écoute le vent chanter dans ses branches,
Quelques gouttes de pluie de ses feuilles tombent,
Sur elle, sont autant de baisers reçus du géant,
Mais... c'est un amour sage, un amour autrement.

Elle est si petite, cachée dans l'herbe,
Mais rien... non rien... ne pourra jamais empêcher,
A son petit cœur de pâquerette,
D'aimer son grand géant de chêne...

André Guevara











mardi 9 juillet 2019

A l'assaut ....








Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .




Une nouvelle histoire réactualisée de Barbe Bleue ....! 


Il était une fois , une naissance .... 

 clic sur les photos


Cette ogre de pucerons grandit dans l'esprit de chasse de ses ennemis ....




Hum! ça sent la chair fraîche !
Les pucerons s'étaient pourtant bien cachés !





Mais oui! ils sont là les nuisibles !





Un vrai festin ! J'arrive  !




Après ce repas pantagruélique , un petit somme , à l'ombre !





LES COCCINELLES



Oui, volez belles coccinelles
Et posez-vous sur chaque fleur
Sur chaque rose de ma tonnelle
Entre leurs pétales, sur leur coeur


Grâce à vous, mes roses sont belles
Débarrassées des pucerons
Qui n'en font que de la dentelle
Qui les transforment en napperons


Au creux des feuilles d'hortensia
Vous êtes cachées, bien à l'abri
Dès le printemps, vous revoilà
Quand tout le jardin refleurit


Quand sur mes doigts, vous vous posez
"Petites bêtes à Bon Dieu"
Je vous dis de vous envoler
Que nous soyons toujours heureux


Michelle FLAMME