citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

vendredi 24 juin 2016

L'été = voyages (2) ....

gif-anime-bonjour-3-gratuit








 Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic.







Nous continuons notre voyage d'été en Grèce dans les Cyclades .



 
 
 
Nous allons visiter l'île de Santorin.
 
 
 
 




Le nom antique de l'île est Théra, de même que la ville antique fondée à l'époque archaïque.

Selon les auteurs anciens
, son premier nom aurait été Kallisté, en français « la plus belle » ou « la très belle » ; elle aurait été rebaptisée Théra en l'honneur du fondateur mythique de la colonie dorienne, Théras, fils d'Autésion, héros thébain et descendant de Cadmos.

Le nom de Santorin est donné à l'île par les
Vénitiens au xiiie siècle en référence à Sainte Irène, la Aghia Irini que les marins étrangers appellent Santa Irini. Ce nom est conservé et évolue en Santo Rini puisSantorini.

Après le
rattachement de l'archipel à la Grèce en 1840, celui-ci reprend officiellement le nom antique de Théra mais le nom de Santorin est toujours largement utilisé. Le nom officiel d'une des anciennes capitales de l'île, Pyrgos Kallistis, en français « Tour-de-Kallisté » fait référence à l'ancien nom de Kallistē.

























Groupe insulaire volcanique de la mer Egée qui appartient aux Cyclades , émergé en âge préhistorique, il constitue le bord oriental d'un ancien cratère submergé par la mer au IIe millénaire av. J.-C., suite à une éruption explosive dont l'histoire nous est parvenue grâce à Platon.


















 


La grande baie à la forme de demi-lune qui en dérive (la Caldeira) fait face à un groupe d'ilots volcaniques constitués par les reflux de lave des diverses éruptions .

Ces ilots émergèrent respectivement suite aux éruptions bien connues et précises du 97 av. J.-C., du 1570, du 1707, du 1866 et du 1925. Les fouilles ont révélé qu'à partir du IVe millénaire av. J.-C. l'île était habitée par une civilisation très évoluée disparue après le cataclysme.













 


Dans l'antiquité l'île a été habitée par les Minoens et par la suite par une colonie de Doriens. Selon les historiens ces derniers seraient les ancêtres de la colonie qui née au milieu du VIIe siècle av. J.-C. donnera origine à Cyrène.

Sur l'île de Thira, dans la localité Akrotiri, on a retrouvé un village de l'age Minoenne enterré par l'éruption qui eut lieu il y a 3500 ans.
























Les explorations archéologiques ont reporté à la surface des routes et des restes de constructions; également on a pu identifier un temple d'Apollon, tiré en partie par la roche (VIIe siècle av. J.-C.) et au milieu de la colline l'agora, un gymnasium et une basilique de l'âge hellénique avec des restaurations de l'âge romaine.

























Dans une autre localité de l'île, Palai Thera, vous pourrez découvrir d'autres restes de la Thera hellénique-romaine, la base avancée de la puissance maritime des Ptoléméens.
Le Tremblement de terre ne détruisit pas seulement les maisons, mais une entière époque, en l'enterrant.

























Les hommes qui débarquèrent sur l'île les premiers furent les Phéniciens (1.300 av. J.-C.), et ils l'appelèrent Kallisti, les Doriens de Sparte suivirent et lui donnèrent le nom de leur propre roi "Thira". Durant cette dernière période beaucoup de ports, villes et temples furent construits et l'alphabet fut introduit.



Successivement l'île s'allia avec Sparte, Athènes, et devint par la suite la très importante base navale des Ptoléméens. Santorin fut  christianisée au IIIe siècle, et devint siège épiscopal : c'était la période Byzantine. Les Francs arrivèrent à Thira en 1204, la baptisèrent Santorini et la forteresse Skanos en devint le chef-lieu.














Aujourd'hui le bourg principal Thira ou Fira, est constitué par des caractéristiques maison blanches, des églises orthodoxes avec la coupole bleu claire (il y a aussi une église catholique dans la localité Firostefani) et des nombreuses joailleries, perchées le long de la paroi interne de l'île, qui peut atteindre jusqu'à 400 mètres de hauteur.



 Oia











En 1956, l'île est touchée par un séisme qui fait une cinquantaine de victimes et détruit plus de 2 000 habitations.

En
1970 sont mises au jour les fresques d'Akrotiri dont les plus connues sont celles dites des "enfants-boxeurs", du "pêcheur" et des "singes bleus", témoins de la civilisation minoenne remontant au IIe millénaire avant notre ère. D'importantes collections de céramiques ont été aussi dégagées du champ de fouilles. Ces œuvres d'art ont été épargnées par l'éruption minoenne et ensevelies sous les cendres volcaniques et la ponce.

Durant l'année
2011, l'île a subi une activité sismique liée au gonflement de la chambre magmatique située à 4 km de profondeur .

















L'eau douce est précieuse sur cette île quasi-désertique qui n'a que très peu de réserves et aucune source naturelle. Jusqu'au xixe siècle, les habitants récupéraient dans des citernes l'eau de pluie tombée sur les toits. Aujourd'hui, une usine de désalinisation d'eau de mer produit l'essentiel de l'eau courante, maintenant potable.


















La pauvreté du sol recouvert d'une épaisse couche de cendres et son acidité ne permet que quelques cultures d'une variété spécifique et très ancienne de vigne, l'Assyrtiko, au rendement très faible  . Poussant à même le sol sans aucun tuteur, les pieds sont plus espacés que partout ailleurs à cause de la sècheresse du sol (leur principale source en eau est celle de la rosée et la brume marine). Les branches sont seulement disposées en anneau spiralé, et les grappes pendent au centre à l'abri du vent. Elle donne un vin recherché très sec, à l'acidité prononcée (liée à la nature du sol) comparable au Visanto et aux arômes citronnés.
































A bientôt pour une autre destination.






 







13 commentaires :

  1. Un véritable régal de te suivre dans ton voyage !
    Magnifiques photos et merci pour les explications ...
    Bonne fin de semaine, avec une petite pluie matinale, mais il fait très chaud ...
    Bisoux, chère andrée

    thidom

    RépondreSupprimer
  2. ca fait vraiment rever ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. J'ai fait ce matin un bien beau voyage avec toi.
    Sois-en largement remerciée Andrée, car je sais combien de temps tu as dû passer pour nous livrer cette page magnifiquement illustrée, commentée et documentée.
    Un très grand bravo.
    Passe une belle journée.
    Je t'embrasse,
    eMmA

    RépondreSupprimer
  4. Wouah , que c'est beau tout ça
    Merci pour ce très beau partage , les vacances avec toi c'est magique !
    Merci aussi pour toutes les explications
    Bonne journée à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. superbe reportage, je crois que le soleil est blanc..
    photodilettante

    RépondreSupprimer
  6. J'avais déjà vu ces moulins, je crois bien... mais quel superbe voyage !!!
    Merci, erato.
    Bises et douce journée.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette découverte.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer
  8. Bravo pour avoir réussi à photographier Santorini (presque) sans touristes ! Tu as choisi l'heure de la sieste, ou le petit matin ?

    RépondreSupprimer
  9. Des photos qui font rêver.
    Très bon week-end ensoleillé à toi. Bisous

    RépondreSupprimer
  10. C'est un très beau voyage que tu nous présentes ici. Des Cyclades, je ne connaissais que le nom. Maintenant, il y a des images.

    RépondreSupprimer
  11. J'y resterai bien moi à Santorin. J'y suis allée il y a déjà longtemps et je me rappelle bien la montée à pieds depuis la mer. J'adore cette île. De toute façon c'est l'esprit grec en général que j'aime, que ce soit à Santorin ou à Chypre. Bisous EVELYNE

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour,
    C'est une invitation à poser sa valise et sa carapace sur un tel site.
    Hier soir un bouquet final dans le ciel lyonnais
    Bonne fin de semaine
    Bises

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......