citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

jeudi 17 décembre 2015

L' escalier ....


Gifs Animés Eau (15) Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .





Langres est une commune française située dans le département de la Haute-Marne (dont elle est l'une des deux sous-préfectures), en région Champagne-Ardenne.

Possédant une histoire d'envergure nationale et une citadelle qui n'a cessé d'être occupée depuis l'
Antiquité gauloise puis romaine, le géographe P. Duval rapporte au xviie siècle qu'elle avait une réputation d'invincibilité : « La ville est dans une assiette si avantageuse et habitée d’un peuple si guerrier qu’elle passe pour la pucelle du pays. »

La ville est actuellement classée
ville d'art et d'histoire, notamment grâce à des remparts spectaculaires .

Les habitants de Langres sont appelés les Langrois, et à l'époque gauloise les
Lingons.

































L'ESCALIER DE VERRE


Nous disions alors à grand'mère :
Contez-nous l'Escalier de verre !

 Et grand'mère alors s'amusait
mais gravement elle disait :

 Pour arriver dans cette terre
passez par l'Escalier de verre.

 Alors quittez vos lourds sabots,
le verre est fin, les pieds sont gros.

Je suis allée dans un pays
où l'on attelait les fourmis.

Je suis entrée dans les maisons
où l'on y sucrait les jambons.

Je suis allée à l'écurie
on y déployait un tapis ;

La lune brillait tout le jour,
le soleil était dans le four.

Le pain cuisait à la fontaine
et les hommes filaient la laine.

Le feu pleurait des larmes d'eau,
la fermière plumait un veau.

Le vin coulait à l'abreuvoir
et l'eau ruisselait du pressoir.

Les vaches paissaient les nuages
et tous les enfants étaient sages.

Les loups berçaient les nourrissons
et leur murmuraient des chansons.

Les renards allaient à confesse
et le lutin chantait la messe.

L'église dansait la polka
et les maisons la mazurka


Alors pour quitter cette terre
j'ai repris l'Escalier de verre.

J'ai dit à tous ce que j'ai vu
et personne, alors, ne m'a cru.

Mais si vous voulez tout savoir
fermez les yeux, allez-y voir.

Je prends la clé et je la serre
au bas de l'Escalier de verre.

Celui qui la retrouvera
mon petit conte achèvera.

Personne n'a trouvé la clé.
Cric ! Crac ! mon conte est achevé.

 
        Louisa  Paulin
 
 
 
 

 
Poétesse occitane  :
 
 
 
L'ESCALIÈR DE VEIRE



Alara disiàm a la menina :
"Contatz-nos l'Escalière de veire !"

 E aquò l'amusava
mas lo det quilhat fasià :

 "Per arribar sus aquela tèrra
passatz per l'Escalière de veire.

 Quitatz aquí vòstres esclòps pesucs
que lo veire es plan fin e los pès plan gròsses.

 Anèri dins un païs
que i jonhián los formics

 Dintrèri dins d'ostals
qui i sucravan los cambajons.

 Anèri dins un estable
que i desenrotlavan un tapis ;

 La luna i brilhava tot lo jorn,
lo solelh i èra dins un forn.

 Lo pan i se cosiá a la font
e los òmes i fialavan la lana.

 Lo fuòc i plorava de lagremas d'aiga,
la patrona i plomava un vedèl.

 Lo vin i rajava de l'abeurador
e l'aiga i regolava del colador.

 Las vacas i paissián las nivols
e totes los enfants i èran agradivols.

 Los lops i breçavan los nenons
e lor mormolhavan de cançons.

 Los guèines i anavan a confessa
e lo Drac i cantava messa.

 La glèisa i dançava la polkà
e los ostals la mazurkà.

 Alara per quitar aquela tèrra
tornèri montar l'Escalièr de veire.

 Lor diguèri a totes çò qu'aviái vist
mas degun alara que me creguèsse.

 Mas s'o volètz tot saupre
clucatz los uèlhs e anatz-i veire.

 Preni la clau e la sarri
al fons de l'escalièr.

 Lo que la trobarà
lo meu pichon conte acabarà.

 La clau degun l'a pas trobada
Cric ! Crac ! lo meu conte es acabat.






 

28 commentaires :

  1. Belles photos et joli conte !
    Bon jeudi, ... estival !

    ♥ Bisoux ♥
    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ
    PS : Essayage prototypes chaussures : OK. Attente livraison.

    RépondreSupprimer
  2. je ne connais pas du tout cette ville, de nom seulement. il est magnifique cet escalier, il a du en voir des pieds, des promeneurs, des visiteurs, merci à toi pour ce joli poème, sympa cette version occitane. bises. celine

    RépondreSupprimer
  3. J'apprécie Andrée ce beau poème de Louisa Paulin l'occitane et en deux langues c'est une prouesse !
    J'aime aussi ce magnifique escalier
    Bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Cet escalier est magnifique et le poème tout autant.
    Bonne journée et bises Erato.

    RépondreSupprimer
  5. Sur les marches le poids des ans !!!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis complètement subjuguée par ce conte merveilleux.
    Merci Andrée de nous l'avoir fait découvrir car c'est un trésor inestimable.
    Je te souhaite une journée à parcourir cet escalier....
    eMmA

    RépondreSupprimer
  7. Que cet escalier est beau ...les marches usées par le temps !
    Et bel osmose avec ce poeme
    Bises

    RépondreSupprimer
  8. Une ville riche en patrimoine !
    Bisous Andrée

    RépondreSupprimer
  9. Une belle ville et un conte qui nous emporte sur les ailes du rêve !

    RépondreSupprimer
  10. quelle belle maison mais de l'escalier je me méfierai

    RépondreSupprimer
  11. nonjour,
    Langres.. Brrr il y fait froid! lol
    J'aime bien ce poème, c'est vrai que cela sort de l'occitane, en ce moment je lis Vert Paradis de Max Rouquette, traduit de l'occitant, ce n'est que du bonheur.
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. belles prises de vues.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  13. Mes seules connaissances en ce qui concerne Langres, c'est qu'il y fait souvent froid, ville souvent citée par les météorologues. A part cela rien et je suis heureuse de découvrir que c'est une très belle ville. Bonne fin de semaine Andrée. Bisous EVELYNE

    RépondreSupprimer
  14. Charmant conte, j'aimerais bien monter cet escalier de verre, et voir tout cela comme la grand-mère...
    Bonne soirée, bises erato

    RépondreSupprimer
  15. Très beaux l'escalier et la maison. J'aime beaucoup la poésie, et ça doit aussi être très beau de l'entendre en occitan
    bisous

    RépondreSupprimer
  16. Combien de millions de pas pour user ainsi ces marches depuis le XVI ème siècle?

    RépondreSupprimer
  17. J'aime aussi beaucoup ce poème qui va si bien avec ta photo de ce grand escalier.
    Bon dernier week-end avant Noël à toi. Bisous

    RépondreSupprimer
  18. les marches usées!!

    belle photo

    bises

    RépondreSupprimer
  19. Bonne fin de semaine, en attendant ... l'année prochaine.
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ thidom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    RépondreSupprimer
  20. quelle magnifique maison ! bonne journée

    RépondreSupprimer
  21. Oui Langres nous traversions cette ville autrefois... Mais aujourd'hui la roue en fait le tour... c'est une ville avec des remparts magnifiques... bon week-end Jean

    RépondreSupprimer
  22. beaucoup de mal pour t'envoyer un com hier....le petit ordi que j'ai emmené sur mon lieu de vacances ne fonctionne pas très bien...alors toutes mes excuses..... je vais ressayer tout de suite, passe une bien agréable journée

    RépondreSupprimer
  23. je ne connais pas du tout cette ville
    tes photos sont superbes et subliment cet escalier usé par le temps mais ayant un charme fou
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  24. Trop étrange ce texte pour que j'arrive à savoir si il me plait ou pas.
    Bizarre l'impression qu'il me laisse.

    RépondreSupprimer
  25. Je ne connaissais pas ce poème, merci pour la découverte, erato.

    Tes photos sont superbes. J'adore !
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......