citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

dimanche 29 novembre 2015

Cache - cache ....

chatton 1Une nouvelle parution sur mon autre blog  " instantané " , clic .













                                          Mais non , elle ne veut pas se coucher!
 
Comme un petit enfant espiègle
 
Elle joue à cache cache
 
Avec les nuages .....
 
Puis, elle s'endort
 
Dans le jour grandissant .
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


La lune se couchait, pâle,
Sur son édredon d’étoiles.
Le jour riait dans sa barbe
D’herbe longue et de rhubarbe.

Son balai d’or à la main,
Le soleil lavait le monde
A grande eau dans le matin.
La terre rêvait dans l’ombre.

Pas une personne encor
Ne se montrait au-dehors.
Des volets s’ouvraient sans bruit.

Et, seule, une tourterelle
Encore engourdie de nuit
Faisait roucouler le ciel.
 
 
Maurice  Carême
 
 
 
 
 
 
Bon dimanche à chacun .



 
 
 

samedi 28 novembre 2015

24 heures photo ( 12 ) ....


Communauté gérée par Patricia  , clic .
 
 
 
 




 
Parure naturelle
 
Les arbres se préparent
 
Pour cette année qui s'enfuit .
 
 
 
 
 
 
 
 
Je vous souhaite un bon week - end .
 
 
 
 
 
 
 
 

lundi 23 novembre 2015

Flowerpower 2015 ....

Pour mémoire , il s' agit de poster un article le lundi qui comprend une photo, une image , un dessin de fleur .

L' objectif de ce rendez - vous est de commencer la semaine dans un esprit flower power .

Cette semaine , un thème particulier : des feuilles à la pelle .






http://www.bernieshoot.fr/2015/04/votre-evenement-photographique-flower-power-2015.html





Dans la châtaigneraie

Souvenir de feuilles

Feuilles souvenir

Un petit nid ....









Mon petit coin de ciel ....



Communauté  " petit coin de ciel " de chez Chat Bleu , clic , et Arlette , clic .



Un ciel bleu

Un franc soleil fatigué

Un vent puissant et glacial

Des nuages tourmentés

Qui courent  " ventre à terre " !!


















Je vous souhaite une belle semaine .




dimanche 22 novembre 2015

Argelès - sur - mer .... le port ....

 tubes luneUne nouvelle parution sur mon autre blog  " instantané " , clic .








La ville d’Argelès-sur-Mer doit son nom à la terre argileuse sur laquelle elle est construite. La première mention connue la concernant remonte à 879 : « Villa de Argilariis ». Le nom est ensuite repris au 10e siècle sous les formes « Argelarium, Argelaria, Argileria ».

Elle est implantée sur un territoire qui couvre 5867 hectares. Ce dernier s’étend des contreforts des Pyrénées (le massif des Albères), au niveau de la frontière espagnole, jusqu’au cœur de la plaine du Roussillon et la rivière Le Tech, un des trois cours d’eau majeurs des Pyrénées-Orientales. Caractérisée par un relief très contrasté, Argelès-sur-mer voit son sommet le plus important, le pic des Quatre Termes, culminer à 1156 m.


En février 1939 , plus de 450 000 républicains franchissent la frontière franco-espagnole suite à la chute de la Seconde République espagnole et à la victoire du général Franco. Ce dramatique événement historique est plus connu sous le nom de « Retirada ».
Le gouvernement français choisit la plage d'Argelès-sur-Mer pour « accueillir » tous les réfugiés de sexe masculin. Un camp d'internement est alors ouvert à la hâte. Plus de 200 000 Républicains y séjourneront avant d'être transférés dans les camps de Saint-Cyprien, du Barcarès, de Bram et du Vernet. Quand éclate la seconde guerre mondiale, ces hommes n'hésiteront pas à reprendre les armes pour continuer le combat contre les nazis qui occupaient la France. On les retrouvera entre autres dans les maquis ou dans les rangs de la 2ème division blindée du Général Leclerc.
Près de 300 000 réfugiés resteront en France. Ils s'y intégreront et y referont leur vie.





Nous allons nous promener sur le port .






Il se situe au pied des Albères, entre la dernière plage de sable de la côte Ouest Méditerranéenne française et la première de la côte rocheuse.






















































Le soir descend , le soleil rase les mâts , il est temps d'aller déguster une soupe de poisson .















Bon dimanche à chacun .







samedi 21 novembre 2015

24 heures photo ( 11 ) ....


ChataignesUne nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .




Communauté gérée par Patricia , clic .
 
 
 



 
Il fait froid
 
Réchauffons -nous ....
 
 
 
 






Il fait faim
 
Régalons - nous ....
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bonne fin de semaine à vous tous .
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 

jeudi 19 novembre 2015

Un animal ...... Un mammifère ....

 
 
Défi chez Khanel 3 , clic .
 
 
 
 
 
 

Hérisson est un
nom vernaculaire qui désigne en français divers petits mammifères insectivores disposant de poils agglomérés, durs, hérissés et piquants.
Ce nom dérive du latin ericius.
Les espèces les plus connues des francophones sont le Hérisson commun  et le Hérisson oriental  mais il existe d'autres « hérissons » sur divers continents.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


La femelle du hérisson est appelée la « hérissonne ». On dit le hérisson et non pas l'hérisson .

Le hérisson peut pousser un cri perçant, on dit qu'il « grincaille » .  C'est ce qu'ils font dans mon jardin la nuit !

















Les épines ont une fonction de protection.
 
Les manuels antiques imaginaient qu'elles servaient à récolter de la nourriture, les hérissons étant censés grimper sur des pommiers ou des ceps de vignes, secouer leurs fruits pour les faire tomber et les embrocher pour alimenter avec ces prises leurs petits .
 
 
 
 
 
 
 
 
 












 




Le hérisson est un animal semi-nocturne. La nuit est consacrée à la chasse. Dès le crépuscule, il cherche sa nourriture composée d'insectes, de vers, d'escargots, de limaces, d'œufs, de fruits et de baies. Occasionnellement, il s'attaque aux serpents, lézards, rongeurs, batraciens et oiseaux nichant à terre. Il passe la journée dans un gîte qu'il aménage avec des feuilles, ou sous un buisson, et n'effectue que de rares sorties diurnes.

Il fait énormément de bruit en se goinfrant: il mastique bruyamment, grogne, s'énerve, envoie de la terre à plusieurs mètres lorsqu'il gratte le sol, fouille parmi les feuilles, renifle bruyamment.

A part ces bruitages dignes d'une bête féroce, il n'a pas un répertoire très riche. On l'entend parfois caqueter lors des moments de grande excitation. Les jeunes hérissons à la recherche de leur mère émettent un sifflement. Son organe sensoriel le plus développé est l'odorat. Il possède également une ouïe très fine.

 
 
 
 
A la fin de l'automne, il commence à chercher un endroit pour hiberner. Ses sites d'hibernation favoris se situent généralement sous un tas de bois, un tas de feuilles, sous un arbuste ou tout autre endroit à l'abri du froid et du vent. Une fois le site idéal trouvé il s'aménage un petit nid capitonné de mousse et de feuilles.

Dès que la température chute en dessous de 10° C, il entre en léthargie, mais se réveille brièvement de temps à autre lorsque la température devient trop basse. A chaque réveil, il épuise ses réserves énergétiques, ce qui peut lui être fatal pour passer le reste de l'hiver. Le réveil définitif se fait au printemps, vers le mois d'avril, quelles que soient les conditions climatiques.
 
 
 
 
Le hérisson bénéficie d'un statut de protection total par l'arrêté du 23 avril 2007. I1 est donc interdit en tout temps et sur tout le territoire français, de détruire, capturer ou enlever, de naturaliser, qu'il soit vivant ou mort, de transporter, d'utiliser, de commercialiser le Hérisson d'Europe.










La vie du hérisson n'est pas facile. Beaucoup de facteurs font que ce petit animal disparaît peu à peu de nos régions.





 
 
 
 
Toutes ces photos ont été faites sur plusieurs années . Soit les hérissons vivent en liberté dans le jardin , soit je les ai récupérés blessés sur la route ou déshydratés pendant la canicule .
Ils ont fait leurs nids dans le tas de bois avec les feuilles des arbres à proximité.
Ils sont libres , vagabonds et bruyants.
 
 
 


mercredi 18 novembre 2015

Collioure .... Le port ....


 EMOTICON barque 3Une nouvelle parution sur mon autre blog  " instantané " , clic .





Un jour de septembre

Une journée d'été

Une tramontane terrible


Collioure est la destination de nombreux navigateurs phocéens, romains et grecs qui en font un site archéologique très riche.
En 673, Wamba Roi des Wisigoths occupe Collioure et lui donne le nom de “CAUCOLIBERIS” (Port d’Elne) confirmant ainsi son rôle de port de commerce.

Dès 981, les Comtes du Roussillon et les Rois de Majorque commencent à aménager et à fortifier Collioure qui devient entre 1276 et 1344 la Résidence d’été des Rois de Majorque.

Tout au long du XIIIéme, de nombreuses croisades religieuses traversent Collioure telles que les Templiers en 1207 (d’où la fameuse légende du trésor des chevaliers des Templiers), les Cisterciens en 1242 et les Dominicains en 1280.

Par la suite, la découverte de l’Amérique au XVéme siècle va être à l’origine du déclin progressif de l’activité du port de Collioure. De 1462 à 1493, Collioure subit l’occupation française sous le règne de Louis XI. En 1642, après s’être défaits de l’emprise espagnole, les Catalans tombent à nouveau sous l’occupation des troupes françaises. C’est à cette période que Vauban, modifiant les fortifications, donne à Collioure sa physionomie actuelle. En 1659, le traité des Pyrénées rattachera définitivement le Roussillon à la couronne française.













L'ancienne église Sainte Marie dans la vieille ville, déjà partiellement détruite pendant la guerre de 1642 entre la France et l'Espagne, fut entièrement rasée en 1672 sur ordre de Vauban pour réaliser les Glacis du Château. Il faudra attendre 1684 pour que soit édifiée la nouvelle église. La galerie extérieur sera rajoutée en 1725. Malgré son aspect extérieur et austère, l'église bénéficie d'une richesse et d'une architecture intérieure exceptionnelles, en particulier le retable du maître autel de l'artiste catalan Joseph Sunyer, sculpté sur bois et recouvert d'une feuille d'or. Les pierres du clocher montrent les étapes de sa construction.












Le Château Royal ou le clocher de l'église font partie de l'identité forte de la cité catalane et de sa renommée internationale. Le Fort Saint Elme, les tours à signaux (Madeloc et Massane), le Fort Dugommier, le Fort Miradou, le Fort Carré et le Fort Rond s'inscrivent dans l'évolution de l'architecture militaire et de ses défenses.







Demeure des Rois de Majorque au XIII° et XIV° siècle, le château devient forteresse au XV° siècle. Les Rois d'Aragon, d'Espagne, de France la transforment en citadelle aux XVI° et XVII° siècles. L'étrave de ses remparts, fondés sur la Méditerranée, fascine les peintres du XX° siècle. Après 1939, les Républicains espagnols sont incarcérés dans les cachots de son centre de rétention. De nos jours, la place de guerre, démilitarisée, est devenu Monument Historique .






























Le plus ancien moulin  du Roussillon. Construit au XIV ème siècle sous le Royaume de Majorque, ce moulin était à l'origine destiné à moudre des céréales. Il cessera toute activité au XIX ème. En 2001, la municipalité procède à sa restauration et le transforme en moulin à huile d'olive.










La Chapelle Saint Vincent


Située sur un ancien îlot ou selon la légende, Saint Vincent aurait subi le martyre en 303. La chapelle a été construite en 1701 pour l'arrivée des nouvelles reliques du Saint. A cette époque des ermites et religieux se retiraient dans des lieux isolés mais accessibles par la population qui venait chercher régulièrement des conseils auprès d'eux. Architecturalement la chapelle est très petite. Il s'agit d'une simple pièce rectangulaire au portail en arc de cercle. Une grande croix de bois portant un Christ martyr, se trouve derrière, tournée vers la mer.