citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

samedi 10 mai 2014

Photo de la semaine ....


  Une nouvelle parution sur mon autre blog " instantané " , clic .




Pour la communauté d' Amartia , clic pour voir les autres participants .









Mon mûrier platane apporte ombre et fruits ...... bientôt les mûres seront rouges!!







 
Il existe plusieurs variétés de mûriers.
 


Mûrier noir, Morus nigra, originaire de Perse, ainsi nommé en raison de son fruit rouge foncé .
L 'écorce contient des substances ténifuges (qui tuent les ténias). Son bois est recherché en ébénisterie et utilisé en papeterie. Le fruit est comestible, non pas tel quel, mais en sirop utilisé comme émollient ainsi qu'en confiture ou en gelée (comme la mûre).


Mûrier blanc ou "mûrier du ver à soie", Morus alba (introduit de Chine en France, dans la Drôme, par le sieur d'Allan, en 1494). Olivier de Serres relance la sériculture en Provence en 1599, en préconisant la culture du mûrier à soie.

Mûrier kagaya ou Mûrier à feuilles de Platane, Morus platanifolia .


Mûrier à papier, Broussonetia papyrifera, fréquent en Provence. 

Le mûrier à papier est une espèce dioïque : les fleurs mâles sont des chatons, les fleurs femelles sont des boules de 1 cm de diamètre (glomérules), hérissées de poils violets papilleux qui sont des stigmates . 
Son écorce, fine, servait à faire un papier de luxe en Asie.













 






Beau week-end ensoleillé .







 

30 commentaires :

  1. Une très belle photo et puis les documents anciens aussi
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  2. une très bonne idée de planter des mûriers, mais le savoir faire est-il lui toujours là.....passe une belle journée...

    RépondreSupprimer
  3. j'avais loué une magnanerie une fois en Ardèche, un bien bel endroit
    telos

    RépondreSupprimer
  4. Autrefois, c'était une culture très importante

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas celui à papier. Les autres sont courants par ici.Dommage que le vers à soie ait complètement disparu en Cévennes. Il reste juste un musée en son honneur. Bon WE à toi Andrée. Bises. Joëlle

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, Andrée
    Belles photos !
    J'en ai un aussi, mais pas comme le tien ...
    Je te souhaite un bon week-end.
    Bisoux
    thidom

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Andrée , l'instant est miraculeux ..
    Et tes explications très intéressantes
    bises

    RépondreSupprimer
  8. Tout d'abord j'ai pensé qu'il s'agissait du murier-platane, planté dans notre ancienne maison , du coup, ici nous en avons planté un autre, et nous l'avons taillé en parasol comme nous l'avions admiré à Seignosse le Penon, cela donne une ombre magnifique, il commence à faire ses petites fraises, qu'en Tunisie le voyant pour la première fois j'avais persuadé mes amis que c'était comestible, heureusement elles ne nous ont pas empoisonné !
    Merci pour ces clichés Andrée
    Je vais aller voir le mûrier à soie que nous a procuré mon fils et qui est au bord de la route, je ne sais pas si il a fait ses "mûres vertes"...
    Bisous du jour

    RépondreSupprimer
  9. Broussonetia papy c'est celui qu'on a ici. Malmené par la foudre bien avant qu'on achète la maison, malmené par la tempête (une branche énorme sur le toit de la grange, qu'on a eu bien du mal à scier), fendu en deux, mais toujours debout et nous procurant une ombre salutaire en été, j'y ai noué mon hamac.
    Merci pour ton article, j'aime bien me documenter chez toi.
    Les affiches sont très typiques de cette époque où patriotisme prônait.
    Bisous pour une journée douce, je vois en bannière que tu aimes les pissenlits ;-)

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour
    il me semble que c'est un arbre assez rare... il y en avait un à Châtellerault où nous étions...

    RépondreSupprimer
  11. J'aime beaucoup les fruits du mûrier noir .
    Mes amis en ont mis un sur leur pelouse et le regrette car il faut ramasser tous ces fruits qui tombent et surtout ne pas marcher dessus , un arbre fruitier a planter au jardin !!
    Bon WE Andrée
    Bizz

    RépondreSupprimer
  12. je découvre les vraies différences entre les mûriers !
    à la différence des ronces et leurs mures qui bordent les chemins dont on se régalent...
    bonne journée Andrée

    RépondreSupprimer
  13. Merci pour ces explications !
    Bon samedi à toi Andrée

    RépondreSupprimer
  14. merci pour les explications et les images, je ne savais pas qu'on faisait tout ça avec les muriers
    bises et bon week-end

    RépondreSupprimer
  15. mermci pour cette jolie découverte
    bonne semaine

    RépondreSupprimer
  16. Je ne connaissais rien et maintenant je sais tout! Merci pour ces explications.
    Belle soirée à toi!

    RépondreSupprimer
  17. Encore un arbre que je ne connais que par le nom. Pas de ça par ici en Haute-Marne.

    RépondreSupprimer
  18. J'en ai vu dans le Gers et il y en a aussi dans le village proche de notre maison...
    On apprend beaucoup de choses en lisant cet article, sur les mûriers !!!
    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  19. J'aimais bien manger ces mûres mauves autrefois. maintenant je ne connais plus de mûriers par ici, sauf le mûrier platane. Intéressant billet

    RépondreSupprimer
  20. Des mûriers platanes, des mûriers à soie... tu nous fais vraiment rêver du sud, là.

    RépondreSupprimer
  21. merci pour cet article....
    besos
    tilk

    RépondreSupprimer
  22. Je suppose que cet arbre vit plus dans le Midi de la France. Je n'en ai jamais vu par chez moi en Sud Picardie.
    Merci pour les renseignements !
    Bises et bonne fin de soirée Andrée !

    RépondreSupprimer

  23. J'ai un mûrier platane qui donne des fruits rouges foncés
    les fruits n'ont pas beaucoup de goût

    RépondreSupprimer
  24. Mon amie en a un près de chez elle et je ne rate jamais le moment de la cueillette ! Mais attention aux habits, ça ne tâche pas que les doigts et la langue !

    RépondreSupprimer
  25. Bravo et merci pour toutes ces informations sur les muriers dont jusqu'à présent, je me contentais de manger les fruits.

    RépondreSupprimer
  26. J ai bien aimé ces documents d époque qui étaient le reflet d une période sombre qu a vécu la France sous le régime de Vichy. Justement mon livre de chevet c est: La vie des Français sous l occupation écrit par Henri Amouroux. L utilisation de cette soie était certainement destinée à la fabrication des parachutes.
    Bonne soirée Andrée
    Latil

    RépondreSupprimer
  27. Merci, j'ai appris des choses, et la photo est superbe!
    Belle semaine !

    RépondreSupprimer
  28. Merci pour cette belle page et ses informations.
    Je crois que je n'en savais pas autant. :)
    Bisous et douce journée.

    RépondreSupprimer
  29. Magnifique arbre qui procure une ombre bienfaitrice en plus de ses fruits succulents.

    Bise.

    Philippe.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......