citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

vendredi 13 décembre 2013

Le froid


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

















 


Dès que revient le froid,
Toujours et à chaque fois,
Des hommes, privés de toit,
Meurent dans l’anonymat.


Tous les jours, les infos
Nous annoncent un nouveau
Sans logis, un de trop,
Que tue la météo.


Certains sont retrouvés
Dans des cartons, gelés,
Des autos bien garées
Ou des garages glacés.


Les médias, au début,
Nous disent le froid qui tue
Mais, vite, on s’habitue
Et puis… ils n’en parlent plus.


Comment donc peut-on taire
Que, sur la terre entière,
C’est toujours la misère
Que le froid désespère ?


Dans notre si riche pays,
Cela se passe ainsi
Car avoir un logis
N’est pas un droit acquis.


On peut être travailleur
Sans avoir le bonheur
D’obtenir d’un loueur
Où reposer son cœur.


La perte de son emploi
Peut faire perdre même son toit
Et découvrir l’effroi
De l’horrible crainte du froid.


Dans nos jolies régions,
La triste disparition
De liens ou bien d’unions
Risque d’être condamnation.

Quand les beaux jours s’enfuient
Dans la nuit des ennuis,
Avoir un chaud logis
C’est un droit à la vie !

                                 Robert Casanova








34 commentaires :

  1. L'hiver est une période difficile pour les sans abri.
    Merci pour ces soleils givrés très beaux
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. j'aime beaucoup la 2 avec le mouvement de la feuille
    telos

    RépondreSupprimer
  3. cette nuit aussi le gel a dû sévir, le thermomètre est bien descendu....on dit aussi que le froid tue les microbes, alors j'espère qu'il n'y aura pas de grippe cette année.....passe une bien agréable journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ici il gèle tous les matins, certains ont fini dans le fossé avec le verglas, cela surprend toujours les landais peu habitués à ces conditions. merci pour tes superbes photos, j'adore ces cristaux . c'est quoi comme fleur? un coup de coeur pour la seconde photo avec cette feuille. bravo et merci. bises. celine

      Supprimer
  4. On se sent impuissant et pourtant on ne peut pas ne rien faire.
    Le givre embellit les feuilles et glace les êtres humains

    RépondreSupprimer
  5. Très beau poème ... Hélas ...
    Bonne fin de semaine
    Bisoux

    dom

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique tout simplement !!!!!
    Ta bannière elle aussi est vraiment très réussie
    Bises et bon vendredi

    RépondreSupprimer
  7. C'est très très beau !
    J'aime particulièrement la composition de la première.

    RépondreSupprimer
  8. la première photo me fait penser à louis le quatorzième en sa gloire http://www.youtube.com/watch?v=BMvpvDjFvHA

    et le poème à celui ci que je vois à la sortie du métro d’où nous émergeons avec nos paquets cadeaux
    http://emmabarbouille.eklablog.com/l-attente-a93174609

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour
    C'est vrai le froid me fait râler... mais il est de saison...
    ET cela donne son charme à cette période de noël...
    Amitiés
    Jean

    RépondreSupprimer
  10. tes photos sont magnifiques !
    C'est vrai que ça devient une habitude, ta poésie y fait bien penser
    bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Tu as vraiment l'art de nous rendre l'hiver agréable à regarder, cependant j'attends déjà le printemps. bisous EVELYNE

    RépondreSupprimer
  12. hélas les sans abris ne meurent pas qu'en hiver, on y est plus sensibles avec le froid mais ils meurent aussi en été et on en parle pas du tout

    Peux-tu s'il te plaît m'envoyer ton adresse par mail, les livres sont arrivés, je les envoie mardi car chez nous la poste est fermée le lundi
    bonne journée et merci pour ces divines photos

    RépondreSupprimer
  13. C'est très triste de savoir que plus ça va plus le nombre de laissés pour compte augmente dans un pays comme le nôtre.
    Bises à toi.

    RépondreSupprimer
  14. Les images de ces fleurs givrés sont superbes, mais le texte nous parle de ces pauvres gens qui ont si froid et là c'est terrible !
    Je t'embrasse fort Andrée

    RépondreSupprimer
  15. De bien jolis soleils givrés !
    Oui, le froid nous fait penser à eux ! C'est bien triste toute cette misère qui s'aggrave d'année en année !
    Bisous du soir Andrée !

    RépondreSupprimer
  16. L'hiver est terrible pour ceux qui le subissent sans pouvoir s'en protéger. Le poème que tu as choisi met les points sir les i de façon très franche. Que faire pour que ça change... ?
    Mais cela ne m'empêche pas de craquer complètement pour tes photos de fleurs givrées. De vrais bijoux. Un coup de coeur pour la troisième photo.
    Bonne soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  17. Je les adore tes macros sur le froid
    Une très belle suite
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  18. Très jolies photos, et un texte très touchant !
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  19. de très belles photos...
    besos
    tilk

    RépondreSupprimer
  20. Le gel artiste qui crée notre enchantement ne nous fait pas oublier le drame des sans abris décrit sans concession dans ce poème extrêmement bouleversant .Nous manifestons notre indignation, agissons au plus près de nous, mais les solutions ne nous appartiennent pas, hélas ....
    Belle soirée Erato, bisous,
    Plume .

    RépondreSupprimer
  21. Des photos superbes très aquarellables pour certaines. Belle soirée Andrée.

    RépondreSupprimer
  22. Ces fleurs sont magnifiques... mais tu as raison, il ne faut pas oublier ceux qui dans la rue ont froid...
    Bisous et douce soirée.

    RépondreSupprimer
  23. Ici aujourd'hui c'est retourné à la pluie.
    Magnifiques photos.

    RépondreSupprimer
  24. Mettre en parallèle les beautés du froid et le revers de la médaille est un défi qui fait réfléchir...Malheureusement la solution...n'est pas en voie d'apparition...Merci de ce partage émouvant; mais que de belles photos! Il n'y a pas que le froid qui soit artiste!

    RépondreSupprimer
  25. des photos magnifiques et un poème qui devrait toucher tous les coeurs

    RépondreSupprimer
  26. Givrés... mais que de merveilles .
    Un texte qui fait réfléchir , très poignant et criant de vérité .
    Bonne fin de soirée a toi
    Bizzz

    RépondreSupprimer
  27. Tu as raison de publier ce texte. Peut-être que tes belles photos, avec leurs petits soleils givrés, aideront aussi à la réflexion. Le gel est beau, mais il tue.

    RépondreSupprimer
  28. ce texte est tellement vrai. En France, est-ce qu'il existe des maisons qui aident les sans abri.

    ici, il y en a surtout à Montréal que les sans abri habitent, ils peuvent avoir de la nourriture est des lits mais il ne doit pas en avoir pour tout le monde.

    Tes photos sont magnifiques,je les adore.

    merci d'être allé visiter les liens.

    Amicalement Andrée.

    RépondreSupprimer
  29. encore une fois un splendide billet
    tout de givre vêtu ces fleurs
    c'est très poétique
    bisous
    patricia

    RépondreSupprimer
  30. Ton poème m a serré le cœur, car la misère est très présente dans les grandes villes, même à Bâle à deux lieues de chez moi. Pour mes nouvelles, j essaie de les écrire le plus courts possible, car certaines internautes se découragent devant des longs textes, d autres n ont pas le temps.
    Bonne soirée Andrée
    Latil

    RépondreSupprimer
  31. Bonsoir Andrée,
    Tes photographies sont superbes
    Le texte est triste et exprime la misère des sans abris. Certains les irréductibles préfèrent vivre dehors car les maisons n'acceptent pas leurs compagnons de compagnie.
    Bonne soirée
    Merci de ton passage sur mes blogs
    Nadine

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......