citation

" Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux . " Marcel Proust

Traduire

jeudi 31 octobre 2013

La bergeronnette grise ......






La bergeronnette grise est un oiseau remarquable par ses contrastes de noir et blanc.

L'occiput, la nuque, le menton, la gorge, le jabot ainsi que la queue sont noirs. Le manteau est gris, tout le reste est blanc ou gris.

Chez la femelle, une partie de ce qui est noir chez le mâle, est d'un gris foncé. Les oisillons sont surtout brun-gris, avec des taches plus sombres sur la gorge.

Après la mue d'été, mâle et femelle perdent la teinte noire du menton et de la gorge, seule la poitrine conserve sa couleur d'origine.

Plusieurs races sont apparues sur l'immense territoire de l'Europe et de l'Asie. qui se différencient principalement par l'importance et l'agencement du gris et du noir dans leur coloration. La bergeronnette de Yarrell, notamment, qui vit surtout en Grande-Bretagne et le long des côtes de la Mer du Nord, se caractérise par son dos noir et par son vol en longues lignes ondoyantes. Elle peut se rencontrer dans l'ouest de la France.





 Son chant , cris secs et aigus ,  est une combinaison de gazouillis et de cris variés .





 


Sans être vraiment liée à l'eau, la bergeronnette grise vit souvent près d'elle. elle apprécie aussi les zones dégagées à végétation basse. On la voit souvent dans les prés, le long des routes et dans les parcs et jardins.

Elle se pose volontiers sur les bâtiments. En hiver, surtout pendant les période de climat rigoureux, la bergeronnette grise recherche parfois les batiments chauffés tels que les immeubles, les hôpitaux ou les usines.








Soit elle effectue des courses très rapides, soit elle marche à petits pas pressés en hochant la tête et la queue.

Certaines bergeronnettes adoptent des territoires de nourrissage en hiver, surtout lorsque les ressources manquent. Chaque mâle adulte défend son domaine contre les rivaux mais autorise parfois un jeune mâle à l'aider si le besoin d'un allié prime la volonté de se réserver toute la nourriture. Le comportement territorial devient plus fréquent en saison de nidification . A d'autres périodes, la bergeronnette grise forme des dortoirs collectifs dans les roseaux, les buissons, sous les toits et même dans des serres. Certaines bergeronnettes migrent en automne vers le sud de la France, l'Espagne ou le Maroc. D'autres prennent le risque de manquer de nourriture plutôt que d'entreprendre d'hasardeuses migrations .









La bergeronnette grise est insectivore et use de trois méthodes pour s'alimenter.

Elle picore les insectes au sol et peut arpenter la végétation flottante pour en glaner à la surface de l'eau.

A d'autres moments, elle fond sur ses proies qu'elle prend à terre ou à faible hauteur.

Elle peut enfin capturer des insectes en plein vol et sait même en saisir à la surface de l'eau en pratiquant le vol stationnaire.

En hiver, les bergeronnettes grises qui n'ont pas migré se nourrissent plus fréquemment au voisinage de l'eau. Elles suivent la berges des cours d'eau, des étangs et des mares et picorent les insectes échoués.

En général, la bergeronnette grise avale les insectes d'un seul coup, mais elle peut frapper les plus grosses proies sur une pierre ou au sol avant de les engloutir.






 

 

 

Bergeronnette

Pauvre petit oiseau des champs,
Inconstante bergeronnette.
Qui voltiges, vive et coquette,
Et qui siffles tes jolis chants ;

Bergeronnette si gentille,
Qui tournes autour du troupeau.
Par les prés sautille, sautille,
Et mire-toi dans le ruisseau !

Vas, dans tes gracieux caprices,
Becqueter la pointe des fleurs,
Ou poursuivre, au pied des génisses,
Les mouches aux vives couleurs.

Reprends tes jeux, bergeronnette,
Bergeronnette au vol léger ;
Nargue l'épervier qui te guette !
Je suis là pour te protéger ;

Si haut qu'il soit, je puis l'abattre...
Petit oiseau, chante !... et demain,
Quand je marcherai, viens t'ébattre,
Près de moi, le long du chemin.

C'est ton doux chant qui me console,
Je n'ai point d'autre amis que toi !
Bergeronnette, vole, vole,
Bergeronnette, devant moi !...

 

                                Charles  Dovalle  ( 1807 - 1829 )




















 

22 commentaires :

  1. Bonjour Andrée,

    cette petite bergeronnette est élancée avec ses longues pattes et sa longue queue. je la trouve belle et fière.

    Elle doit avoir de la difficulté à se nourrir d'insectes l'hiver et elle a de l'intelligence.

    Très intéressant ton article.

    Amicalement Andrée.

    RépondreSupprimer
  2. De jolies photos de cet oiseau plein d'élégance et de finesse

    RépondreSupprimer
  3. il va falloir que je fasse plus attention, mais je ne pense pas en avoir vu par chez nous...douce journée

    RépondreSupprimer
  4. J'adore ce joli petit oiseau que tu montres bien, elle vient souvent autour des chevaux picorer en hiver... On a une mare et elle niche dans le coin, mais je ne sais pas où ! Tu as trouvé une très jolie poésie !
    Mil besos Andrée, bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. c'est beau, la pierre accentue sa finesse, sa fragilité
    telos

    RépondreSupprimer
  6. très élégant ce petit oiseau !
    Et j'aime bien le poème de Charles Dovalle

    RépondreSupprimer
  7. Très beau ton reportage magnifié par tes photos!
    BRAVO Erato!
    Bergeronnette!
    Je les vois presque au quotidien!
    On s'approche...en marchant!
    Et, il est une communication intime...!
    Je me suis faite surprendre un dimanche,
    Si bien qu'une passante a vu!
    Nous avons été dérangées...
    Ella vu...
    La dame s'en est excusée...
    C'est un souvenir...que je garde et que...je te livre!
    Merci!
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  8. J'en ai vu une il y a peu de temps au bord de l'autoroute. Je l'ai aussitôt reconnue. Elle était si délicate, si émouvante, toute seule là. Mais pas moyen de faire une photo au volant, dommage.
    merci pour le poème de ce Dovalle, mort si jeune, que je ne connaissais pas du tout.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour mon amie Andrée, je viens te faire un ti coucou ... merci pour ces merveilleuses photos qui mettent bien en valeur ce bel oiseau
    je te souhaite un doux week-end avec tes proches Gros bisous

    RépondreSupprimer
  10. Bon jeudi.
    Bisoux de nous deux

    Thierry

    RépondreSupprimer
  11. J'aime ce fragile petit oiseau . On en voit des grises en bords de de Loire qu'on appelle hoche queue.
    Belle soirée à toi.

    RépondreSupprimer
  12. C'est un oiseau que j'affectionne particulièrement. Peu sauvage, on peut s'en approcher et sa démarche élégante en balançant sa queue fait d'elle un oiseau agréable à regarder. J'en vois souvent sur les toits notamment ceux du futur gîte.

    Bises et bonne soirée Andrée !

    RépondreSupprimer
  13. merci pour ces explications et ces photos erato
    La poésie est bien jolie
    Il doit y avoir un problème sur blogspot ou sur deezer, la musique ne s'affiche pas non plus sur mon blog ces jours-ci
    bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  14. J'aime beaucoup cet oiseau pour son élégance soignée et son agréable compagnie malgré sa discrétion en Haute-Marne.

    RépondreSupprimer
  15. Un oiseau que je connais bien mais que je rate toujours
    Ta suite est magnifique
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  16. Il y en a beaucoup ici, et des jaunes aussi.
    Vraiment hyperactif comme oiseaux ...

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour Erato
    on en voit quelquefois ici . . dans la pelouse, c'est un très bel oiseau . . très fin comme tu nous le montre sur tes photos ,
    ce n'est pas facile de les photographier ,
    merci pour le texte, pour les photos, et pour ce joli poeme
    je t'embrasse
    agathe
    bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  18. Intéressant cet article sur la bergeronnette, je ne connaissais pas les habitudes de cet oiseau.
    Bonne soirée Andrée
    Latil

    RépondreSupprimer
  19. Bonsoir,
    Merci d'être passé sur mon blog, et merci de tes compliments. Je viens de parcourir un petit peu le tien, tes photos sont superbes, j'ai vu les oiseaux blancs et le blanc n'est pas cramé, c'est vraiment eau. La bergeronnette est bien malheureusement maintenant nous en voyons très peu. Je reviendrais sur ton blog, car vraiment tu as de belles photos.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.



Un grand merci pour votre visite ......

A bientôt ......